- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicilePolitiqueRéactions des chefs de région limogés

Réactions des chefs de région limogés

# Guillaume Venance Randriatefiarison (ancien Chef de Région Anosy) : « Les rumeurs sur notre limogeage a circulé depuis quelques mois, le temps est peut-être venu de les concrétiser. Il y a eu des indices mais je tiens à signaler que nous n’avions pas été consultés avant la décision. Depuis quelque temps, plusieurs politiciens ont véhiculé la nécessité du remplacement des Chefs de région par des militaires, que ce soit des politiciens venant de notre circonscription ou venant d’Antananarivo. Peut-être qu’ils trouvent que c’est la solution adéquate au contexte politique actuel ».

# Alain Mahavimbina (ancien Chef de Région Atsinanana) : « On ne peut rien dire face à une décision et réorganisation gouvernementale. En tout cas, en tant que démocrate, nous acceptons l’alternance démocratique des pouvoirs. Les dirigeants ont certainement pris cette décision en tenant compte de ce qu’ils trouvent comme priorités pour la réorganisation des affaires nationales. Par ailleurs, tout responsable qui a été nommé doit s’attendre au fait qu’il puisse être remplacé à tout moment. Nous, nous ne pouvons que respecter les pouvoirs discrétionnaires du gouvernement. Nous n’avions pas été consultés avant cette décision ».

# Bezara Romuald (ancien Chef de Région Diana) : « Nous respectons la décision de l’Exécutif. D’ailleurs, je tiens à féliciter les chefs de région nouvellement nommés. J’espère qu’il y aura une continuité au niveau de l’Administration. Le président a certainement de bonnes raisons qui lui ont incité à prendre cette décision. En tout cas, cela ne peut être qu’une décision politique, même notre nomination à ce poste a d’ailleurs été une décision politique, reste à savoir cependant si elle constitue une politique qui va dans le bon sens ».

# Colonel Namany Bélone (ancien Chef de Région Atsimo Atsinanana) : « On ne peut pas discuter une décision prise par le Chef suprême de l’Armée. En tant que militaire, j’y accorde une obéissance entière. Je tiens à rappeler que les chefs de région sont des représentants de l’Etat, nous n’avions pas participé à la campagne électorale, nous avons respecté uniquement notre mission qui consiste à aider la CENI-T et les agents électoraux tout au long du processus électoral. Pour ce qui est du cas de la Région Atsimo Atsinanana, le scrutin s’est déroulé dans le calme et aucun incident n’a été relevé. Pour ma part, je suis resté à ce poste pendant 4 ans et 6 mois, pourtant, un militaire ne devrait occuper un poste plus de 3 ans. Je suis ravi que mon successeur soit un Officier supérieur que je connais bien. Je tiens à souligner que nous n’avions pas été consultés avant cette décision, même au cours de la rencontre des Chefs de région qui s’est tenue à Morondava les 15 – 16 novembre dernier, pourtant, un représentant du Ministère de tutelle y était présent ».

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser