- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireLynchages à Nosy-Be: Le corps de Sébastien Judalet rapatrié

Lynchages à Nosy-Be: Le corps de Sébastien Judalet rapatrié

Plus d’un mois après le triple lynchage de Nosy-Be, le corps de Sébastien Judalet, l’un des deux Français exécutés par une foule en colère, a été rapatrié à Paris hier mercredi. « Sa dépouille sera autopsiée à l’institut médico-légal d’Evry avant d’être rendue à sa famille, qui envisage de l’inhumer en fin de semaine prochaine« , selon le journal le Monde.

Père d’une fille de 11 ans, Sébastien Judalet était venu passer ses vacances sur l’île quand il a été pris à partie le 3 octobre par une foule avec un ami franco-italien et un Malgache. La population locale déchaînée, qui les accusait d’avoir tué un enfant et les soupçonnait de pratiques pédophiles, avait ensuite brûlé leurs corps.

L’enquête menée en France a démenti les « rumeurs » de pédophilie à son encontre. Une perquisition a été menée à son domicile et ses proches ont été interrogés, a expliqué l’avocat de la famille de ce conducteur de bus à la RATP, âgé de 38 ans, qui vivait à Montreuil (Seine-Saint-Denis). « Rien qui permette de mettre en doute la moralité de Stéphane Judalet, ni aucune activité en lien avec du trafic d’organes, n’a été trouvé« , a renchéri l’avocat, ajoutant que les enquêteurs avaient fouillé son domicile, le disque dur de son ordinateur, scruté ses échanges par e-mail ou sur Facebook et procédé au « contrôle de ses comptes bancaires ».Toujours selon le site du Monde qui revient dans un récit multimédia sur la chronologie de cette triste affaire, l’enquête s’avère difficile. « L’enquête va être longue et difficile, anticipe Me Salquain, avocat des parents de Sébastien. Elle est compliquée par le contexte politique. On sent que les autorités françaises marchent sur des œufs avec leurs homologues malgaches ». Pour l’instant, une vingtaine de personnes ont été mises en examen pour les événements du 2 au 3 octobre, dont au moins douze pour « homicide volontaire » avec « actes de tortures et de barbarie ». Ils ont tous été déférés au parquet et entendus en première comparution.

Source JIR

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser