- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicileEconomieChanges : Petite dépréciation de l’ariary face à l’euro, mais stabilité face...

Changes : Petite dépréciation de l’ariary face à l’euro, mais stabilité face au dollar

Les 4X4 de luxe dont les prix avoisinent les 2 milliards de Fmg trouvent quand même des preneurs.
Les 4X4 de luxe dont les prix avoisinent les 2 milliards de Fmg trouvent quand même des preneurs.

Certains économistes estiment que la parité actuelle de l’ariary face aux devises pivots est artificielle.

Malgré la crise, l’ariary résiste apparemment face à l’euro et au dollar. En effet, par rapport à l’euro, l’ariary enregistre une petite dépréciation. Hier, sur le marché interbancaire des devises (MID) un euro s’échangeait à 3 066 ariary. Alors que sur la même période en 2013, la monnaie européenne était à 2 978,25 ariary. En somme, en un an l’ariary a juste perdu 88 points, par rapport à l’euro.  Face au  dollar, c’est pratiquement la stabilité avec une parité de 2 248 ariary en début 2013 contre 2 255 ariary hier, soit seulement  8 ariary de perdus en une année.

Désavantageuse. En tout cas, cette stabilité de l’ariary surtout face au dollar est désavantageuse pour les exportateurs qui veulent un prix plus important pour leurs produits. Par contre, les importateurs  s’estiment heureux de ce semblant de regain de compétitivité de l’ariary sur le MID. Tout simplement parce que cela leur a permis de stabiliser eux-mêmes, les prix des produits qu’ils importent. D’ailleurs, si l’on a assisté à une certaine maîtrise de l’inflation, c’est en partie grâce à cette stabilité de l’ariary.

Produits de luxe. Une stabilité faisant d’ailleurs l’affaire des importateurs de produits de luxe qui, ces derniers temps ont très bien marché. Il suffit de se rappeler du dernier salon de l’auto, où les voitures de luxe qui se vendent  par milliard de FMG ont trouvé de nombreux preneurs pour se convaincre que les marchandises de luxe ont eu la cote surtout depuis la période transitoire, où l’on a assisté à l’émergence de nouveaux riches ; mais également à un appauvrissement sans précédent de la grande majorité de la population.

R.Edmond

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser