- Publicité -
samedi 26 novembre 2022
DomicileSociétéCancer : Démystifier les idées reçues

Cancer : Démystifier les idées reçues

Arrêter de fumer, un moyen préventif contre le cancer.
Arrêter de fumer, un moyen préventif contre le cancer.

La journée mondiale de la lutte contre le cancer, célébrée ce jour, porte le thème « Démystifier le cancer ». Un thème qui se veut être rassurant face à une maladie qui hante l’opinion publique.

Si le traitement du cancer est lent, long et douloureux, et pas seulement pour le patient mais pour toute sa famille, le cancer est une maladie qui hante la plupart d’entre les populations. Pas seulement parce que le taux de guérison est rarement vanté, mais aussi parce que le traitement de celui-ci est encore difficile vu que dans le pays, seul l’hôpital HJRA possède une radiothérapie pour soigner les patients. Voilà pourquoi l’Union Internationale Contre le Cancer et l’Association d’appui à la Radiothérapie et l’Oncologie se joignent pour proposer comme thème « Démystifier le cancer ». La journée internationale contre le cancer sera donc une occasion de positiver la psychologie des populations en apportant plus d’explications sur le cancer, afin que la population la connaisse mieux et l’appréhende moins. Ainsi, des idées reçues sur le cancer sont à infirmer : « Il est inutile de parler du cancer », car cette maladie est souvent taboue, on en parle très peu, on en a presque honte. Et pourtant, en parler ouvertement contribue à améliorer la compréhension et l’issue au niveau de la personne. « Il n’existe aucun signe ni symptôme » : idée reçue, car dans de nombreux cas de cancer, il y a des signes qui doivent inquiéter et qui nécessitent qu’on aille consulter un médecin. Car plus vite la tumeur est détectée, plus grandes sont les chances d’en guérir. « Je ne peux rien faire contre le cancer » : il existe pourtant plusieurs moyens préventifs pour éviter d’avoir un cancer, et des programmes nationaux et internationaux permettent déjà de prendre en charge les cancers les plus fréquents.  « Je n’ai pas le droit à un traitement contre le cancer » : le droit à la santé est un droit universel.

Anjara Rasoanaivo

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser