- Publicité -
lundi 30 janvier 2023
DomicileSociétéKMMSF-R – Contrôle au départ suspendu : Les transporteurs clandestins comme source...

KMMSF-R – Contrôle au départ suspendu : Les transporteurs clandestins comme source du problème

« Après la réunion, une solution durable est acceptée par tous sera proposée », avance le numéro un du KMMSF-R.
« Après la réunion, une solution durable est acceptée par tous sera proposée », avance le numéro un du KMMSF-R.

Il y aurait plus d’une vingtaine de transporteurs qui refusent de se soumettre aux règlements relatifs au contrôle au départ.  

Le président du « Komity Miara-Mitantana ny Stationnement Fasan’ny Karana –Régional (KMMSF-R) », Nirina Havy Ratsimba a donné sa version des faits quant à l’arrêt provisoire du contrôle au départ pour les lignes régionales (RN1 – RN7) dans cette gare routière. Ainsi, la préparation d’une réunion à laquelle participeront tous les transporteurs en règle, les responsables du stationnement des lignes régionales, et ceux de l’ATT serait à l’origine de cette suspension. « Le but est de trouver une solution durable afin que le problème soit réglé une bonne fois pour toute », dit-il. En fait, ce « problème » concerne effectivement les transporteurs qui ne cessent de remplir à l’extérieur de la gare routière, malgré l’existence du contrôle au départ, ayant ainsi causé le mécontentement de ceux qui acceptent de se soumettre au règlement. « Ce sont ces transporteurs clandestins qui causent le désordre. Ce qui nous a obligés de suspendre provisoirement le système », soutient Havy Nirina Ratsimba. « Etant donné que ces derniers ne peuvent pas se procurer des billets de sortie (les manifolds) venant des contrôleurs au départ, une fois qu’ils passent aux vérifications des « policiers » de la route, ces derniers les obligent d’annuler le voyage, et ainsi de retourner obligatoirement au stationnement pour être soumis au contrôle avant d’avoir ce visa. Et c’est ce qu’ils ne supportent pas, les poussant à semer le désordre ».

Gros bonnets. Les explications ont permis de savoir que ces transporteurs clandestins sont pourtant des éléments de la plupart des coopératives dans la gare. « Selon les lois qui régissent les transports régionaux et nationaux, ils doivent se soumettre aux règlements internes imposés par leurs coopératives respectives. Ce qui devrait donc les obliger à regagner le stationnement avant et après chaque voyage. Mais je ne sais pas vraiment pourquoi ces mauvaises habitudes persistent », continue le président du KMMSF – R. Cependant, d’autres sources ont permis de savoir que ces transporteurs clandestins qui ne font qu’à leur tête appartiennent à quelques gros bonnets, ainsi qu’à quelques politiques. L’impunité règne! Si la majorité de ces transporteurs clandestins font leur remplissage au Sénat Anosy, à la station-service Total Soanierana, ainsi qu’au Lavaka d’Ankadimbahoaka, d’autres le font à Iavoloha.

Commission de contrôle. Pour sa part, le Colonel Gilbert Randriamilamanana, Directeur Technique au sein de l’ATT, a évoqué qu’une commission de contrôle technique a été depuis toujours mise en place par arrêté ministériel, afin de lutter contre l’existence de ces transporteurs clandestins. Pourtant, celle-ci semble être inefficace vu que ces clandestins persistent toujours. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle mesure du stationnement du « Fasan’ny Karana » aurait déjà permis de constater une nette réduction du nombre des contrôles pendant les trajets.

Arnaud R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Ils ont dit