- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileFaits-DiversTrafic d’or : Scandale en vue à l’aéroport d’ivato

Trafic d’or : Scandale en vue à l’aéroport d’ivato

Vingt kilos d’or en lingots camouflés dans le bagage d’un haut responsable des forces de l’ordre. Les hautes instances étatiques sont avisées de cette fuite…

Alors que toutes les attentions étaient focalisées sur l’arrestation d’une ressortissante Russe en train de faire sortir du pays des reptiles, l’occasion a été saisie par un passeur pour partir sans être inquiété et « presque » inaperçu de l’aéroport d’Ivato avec 20kg d’or en lingots. Il ne savait pas que des « taupes » l’ont observé de près, et pendant toute la journée de mardi suivi ses moindres faits et gestes. Il, un haut responsable des forces de l’ordre dont nous nous abstenons pour l’heure de dévoiler l’identité, a quitté l’aéroport d’Ivato avec 20 kg de ce métal précieux. De l’or qui vaut deux milliards d’ariary si le gramme coûte actuellement 100 000 ariary. Le concerné sert de passeur à un réseau mafieux. Les informations recueillies en haut lieu parlent d’une personne appartenant à la famille d’un haut responsable de la transition comme cerveau du trafic. Le passeur de « haute qualité » n’a été ni fouillé ni enregistré par voie normale. Ceci explique forcément cela. Il a pris le vol régulier de la compagnie African Airways à destination de Nairobi. Il pensait certainement que tout allait bien et le « crime » serait « parfait ». Il avait tort puisque le soir même de ce mardi, les rapports sur ce trafic d’or ont été rendus à toutes les hauts responsables de la République. Reste maintenant à savoir si des mesures seront prises à cet effet. Deux milliards d’ariary sur un seul trafic, une importante somme qui pourrait sauver des milliers de bouches de la misère, nos dirigeants doivent faire leurs preuves quant à la restauration de l’Etat de droit. Si l’Etat avait eu le courage de coller des procès aux « tsimatimanota » du bois de rose, des mesures contre les trafiquants d’or devraient être prises. « Plus jamais la fuite de nos patrimoines ! Nous sommes bien au courant de cette affaire à Ivato et nous en prenons acte. Nous verrons bien la suite… », nous a confié un proche du régime actuel. Les observateurs attendent bien les dispositions prises à Ivato durant le retour au pays du passeur. Enfin, si la chasse aux trafiquants de tout bord tient toujours la route.

Didi Ratsimbazafy

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser