- Publicité -
lundi 30 janvier 2023
DomicileCultureMonsieur : « Les hommes sont des salauds est un hommage doux-amer...

Monsieur : « Les hommes sont des salauds est un hommage doux-amer à la Femme »

Interview. En  2012, il représentait Madagascar au tournoi mondial du slam à Paris. Depuis, Monsieur, Nirina Ramamonjisoa de son vrai nom n’a cessé de faire mouche. Le 21 mars prochain, dans le cadre de la semaine de la francophonie, il sera sur les planches de l’IFM. Il nous en dit plus sur l’évènement : « Les hommes sont des salauds ».

Midi Madagasikara : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à intituler votre spectacle « les hommes sont des salauds », étant vous-mêmes un homme ?
Monsieur : « Parce que cette phrase déclenche toujours, chez la gent féminine, un murmure d’approbation ou tout au moins un sourire entendu. Parce que les vérités les plus évidentes méritent, elles aussi, d’être dites. Parce qu’il me fallait un prétexte pour rétablir un équilibre. Parce que si je l’avais intitulé « L’Humanité est une chienne », j’aurais reçu un accueil moins chaleureux… »

MM : Vos textes, parleront-ils donc essentiellement des hommes ?
Monsieur : « Il est délicat de parler de l’un sans évoquer l’autre. L’Homme et la Femme ne sont-ils pas les facettes d’une même Chose, ou les acteurs d’une même Grande Pièce? Idéalement, je souhaiterais que tout le monde s’y retrouve un peu et y trouve un peu de son bonheur. J’aime trop les mots pour ne les partager qu’avec tel ou tel sexe ».

MM : Comment se déroulera cet évènement ?
Monsieur : « Plus prosaïquement, « Les Hommes Sont des Salauds » est un spectacle vivant d’interprétation de textes. Il entre dans le cadre de la semaine de la Francophonie avec le soutien de l’Institut Français de Madagascar et la bienveillance de sa Médiathèque. Au-delà des polémiques identitaires propres au sujet et aux contextes abordés, c’est surtout un exercice de style presque seul en scène où Julie Ratefy et Rolf, respectivement au piano et à la basse, viennent nuancer ou porter en compositions et reprises des textes du concepteur, de NTM, de Baudelaire ou d’Anne-Marie Carrière. Il n’a pour objectif que de célébrer humblement la Rime en la replaçant avec le plus de naturel possible dans un contexte contemporain, aux antipodes des envolées lyriques et du génie parfois hermétique des Monuments de la Création. Comme pour croire que la Poésie s’affranchit toujours des disciplines, des époques et des étiquettes ».

Quelles en seront les grandes lignes ?
« Pour reprendre les termes de l’agenda culturel de l’IFM, « Les Hommes sont des Salauds » est donc cet  « exercice de style, hommage doux-amer à la Femme et aux relations amoureuses. » C’est aussi une parade amoureuse et rimée, ponctuée d’anecdotes qui piquent ou flattent certains hommes et certaines femmes ».
Propos recueillis par Mahetsaka

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser