- Publicité -
mardi 27 septembre 2022
DomicilePolitiqueRemise des 4x4 à l’Etat malgache : « Le Gal Vital n’est...

Remise des 4×4 à l’Etat malgache : « Le Gal Vital n’est pas concerné », dixit Jaobarison

L’ancien Premier ministre de la HAT ne serait qu’un simple interlocuteur dans l’acquisition de ces véhicules.

C’est officiel. Les 350 véhicules 4×4 qui ont provoqué des polémiques durant la campagne électorale du premier tour ont été remis à l’Etat malgache. En effet, la réception officielle de la première vague composée de 200 voitures de marque Hyundai s’est déroulée samedi matin au Palais d’Iavoloha. Une occasion d’apprendre que le Général Camille Albert Vital qui se prétendait être le propriétaire des dites véhicules, et qui a promis de les offrir aux Forces de l’ordre après les élections, n’était qu’un simple interlocuteur dans l’acquisition des marchandises. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir le Conseiller spécial auprès de la Présidence, Jaobarison Randrianarivony qui a déclaré que les négociations ont débuté en 2010. C’est-à-dire, à l’époque où le Général Camille Albert Vital était encore Premier ministre de la HAT. Ce dernier n’aurait donc rien à voir avec cette histoire, puisque selon le Conseiller à la Présidence, « les opérateurs asiatiques qui nous ont offert ces véhicules entretiennent des relations économiques avec plusieurs Etats africains. Ils ont souhaité travailler avec Madagascar depuis longtemps ». Ce don marque donc le début d’une coopération qui, selon ses dires, « rentre dans le cadre du Partenariat Public – Privé ».

Contrepartie. Pour l’heure, la contrepartie de cette offre reste floue parce que la Présidence a préféré jouer la carte de la discrétion. Jaobarison Randrianarivony s’est juste contenté d’annoncer que « ce sera un partenariat gagnant-gagnant ». « C’est ce type de coopération que le régime souhaite désormais installer à Madagascar », a-t-il soutenu. Le président Hery Rajaonarimampianina envisage donc d’entretenir une étroite collaboration avec ce conglomérat d’entreprises asiatiques. Un conglomérat dont fait partie le « Groupe China Sonangol international ». Une Entreprise célèbre partout dans le monde dans l’exploitation et la production de pétrole et de gaz naturel. La question est donc de savoir si le nouveau régime a signé un accord avec le « Groupe China Sonangol » qui rappelons-le, appartient à « China International Fund », également connu dans l’exploitation minière. En tout cas, le Conseiller spécial à la Présidence a laissé entendre hier que ce don ne signifie pas un Contrat définitif.

Dossiers judiciaires. En réponse aux rumeurs de blanchiment d’argent, Jaobarison Randrianarivony a précisé qu’ « il n’y en a pas puisque les papiers de ces véhicules sont clean. D’ailleurs, je ne sais pas s’il y a encore lieu de poursuivre les enquêtes sur cette affaire ». Le Directeur général du SAMIFIN a en effet annoncé dernièrement que ces voitures 4×4 font l’objet de dossiers judiciaires en cours. Pourtant, le propriétaire de ces véhicules s’est rendu à Toamasina la semaine dernière pour confirmer ce don. Le Directeur général des Douanes a aussi confirmé que les papiers de ces véhicules sont en règle. A noter que c’est l’Etat malgache qui a payé entièrement les taxes d’importation. Pour l’instant, aucune information officielle concernant le « dispatching » n’a été communiquée. « La décision revient au président de la République », a soutenu Jaobarison. A noter que la 2e vague composée de 150 Nissan Hardbody sera acheminée à Antananarivo cette semaine. D’après les informations, cinq voitures ont eu un accident durant le trajet Toamasina – Tana et l’une d’entre elles, tombée en panne a été laissée à l’abandon dans une base militaire sur la RN2.

Davis R

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser