- Publicité -
vendredi 3 février 2023
DomicilePolitiqueTsimbazaza : Violence des GP sur des jeunes

Tsimbazaza : Violence des GP sur des jeunes

Les observateurs se sont posés des questions sur le choix du lieu de résidence de la famille Rajaonarimampianina après son élection. Certains spécialistes de la sécurité estiment en effet que sa résidence à Tsimbazaza est difficile à sécuriser dans la mesure où elle est trop exposée. Par ailleurs, les abus d’autorité perpétrés par certains éléments de la Garde présidentielle ne font qu’alimenter les polémiques à ce sujet. Pour ne citer que ce qui s’est passé vendredi soir où deux éléments de la Garde présidentielle, deux gendarmes nouvellement recrutés au sein du GSIS, ont pointé leur arme sur des jeunes au cours d’une bagarre qui a éclaté dans un bar du côté du Parc de Tsimbazaza.

Bar. Les faits : quelques éléments de la GP, armés, ont profité de l’absence au pays du président de la République pour prendre un verre dans un bar. L’alcool est ensuite monté à la tête et une bagarre contre un groupe de jeunes présents dans le bar a éclaté et les deux gendarmes n’ont pas hésité à pointer leur arme contre eux. Les désordres constatés sur le lieu montrent la violence des affrontements. En outre, l’histoire ne s’est pas arrêtée là. Les deux GP ont appelé un renfort et ont attendu le groupe de jeunes qui allaient rentrer chez eux au niveau de la station Galana. Après avoir été contraint de s’agenouiller sur une cinquantaine de mètres, un jeune garçon a été amené de force dans le rez-de-chaussée de la résidence présidentielle, puis, il a été battu avec une violence extrême. D’après les explications, un des militaires présent sur le lieu a menacé d’abattre le jeune garçon d’une balle dans la tête. On se demande ce qui se serait passé si la Garde présidentielle tuait un jeune à l’intérieur même de la résidence présidentielle. En tout cas, de telles bavures reflètent le manque de professionnalisme des Forces de l’ordre. Pourtant, depuis 2010, les chefs militaires ont promis la restauration de l’éthique et de la déontologie. Une enquête devrait être ouverte afin d’éviter que de telles bavures se répètent. Histoire à suivre.

Davis R

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser