- Publicité -
vendredi 3 février 2023
DomicileFaits-DiversAtteinte aux mœurs : Le facebook pornographique suspendu !

Atteinte aux mœurs : Le facebook pornographique suspendu !

La page a vite fait le buzz aux internautes. Deux jours après sa création, elle a pu recueillir, à elle toute seule, 6 326 membres. Une statistique qui a de quoi à faire prouver de la curiosité  des gens aux sujets relatifs aux sexes. Après une offre de prime sur facebook se rapportant à la traque de l’administrateur de cette page pornographique, une véritable chasse à l’homme a  été lancée par les internautes. La prime proposée s’élevait à deux millions d’ariary, une somme qui a de quoi mobiliser les accros des réseaux sociaux. Hier matin, la page fonctionnait encore avec les photos nues et les commentaires qui s’y rapportent. En début de soirée, le site a disparu. Tout le monde  a compris que la pression aurait pesé fort sur l’administrateur qui a décidé ainsi de suspendre le compte. Pour cause, une forte rumeur a circulé que l’une des femmes n’auraient pas résisté à la publication de ses photos. Elle a pris la décision de se suicider. L’information a été démentie par la concernée par voie d’une émission interactive hier. Du côté de la police, aucune plainte n’a été reçue jusqu’à hier. Ce sont les internautes qui se mettent à pied d’œuvre pour trouver le modérateur du site en question. Cet incident sur le réseau social est en mesure de remettre sur le tapis le risque de la démocratie web 2.0. Une personne peut collaborer dans la constitution d’une page de son interlocuteur  et à défaut d’un bon paramétrage de sécurité, elle peut télécharger les photos comme elles les veulent. L’identité numérique des utilisateurs restent facilement accessible sans un bon choix des images à publier ainsi qu’un filtrage des informations personnelles et des « amis », les interlocuteurs. Cette menace concerne la majorité des utilisateurs qui n’ont même pas conscience de ces enjeux et surtout de ce que le monde virtuel pourrait affecter dans leur monde réel. Vivement la formation de spécialistes en cybercriminalité puisque tout passe par la technologique actuellement. Tout, mêmes les crimes…

D.R

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser