- Publicité -
dimanche 4 décembre 2022
DomicileEconomieFANRPAN : Appui à la politique agricole de Madagascar

FANRPAN : Appui à la politique agricole de Madagascar

Depuis 2008, Madagascar fait partie du Réseau d’analyse des politiques alimentaires, agricoles et des ressources naturelles en Afrique orientale et australe (FANRPAN). Ce réseau compte 17 pays membres et quatre autres pays vont l’intégrer cette année. « Le FANRPAN appuie à l’amélioration de la politique agricole de Madagascar orientée vers la sécurité alimentaire et la sécurité nutritionnelle », a expliqué le ministre de l’Agriculture, Roland Ravatomanga, lors de l’ouverture de l’atelier préparatoire organisé par les deux parties pendant trois jours à l’hôtel Carlton. « Madagascar a été choisi pour abriter cet atelier préparatoire en vue d’organiser une grande réunion des chefs d’Etat membres de ce réseau africain en septembre 2014 », a-t-il rajouté.

Financement. Notons que ce réseau africain est composé de principaux intervenants au sein des secteurs alimentaires, agricole et des ressources naturelles, tels que les gouvernements, le secteur privé, les chercheurs et les organisations d’agriculteurs. « Notre appartenance à ce réseau régional permettra de débloquer des financements servant au redécollage de notre économie rurale. En effet, FANRPAN est capable de mobiliser des fonds privés comme ceux de Bill Gates ainsi que de faire des lobbyings auprès des bailleurs de fonds », a soulevé le ministre Roland Ravatomanga.

Projets. Madagascar n’a pas encore bénéficié de l’appui du FANRPAN depuis son intégration à cause de la crise. Mais « des projets sont déjà en vue au profit de la Grande Ile comme le projet d’adaptation agricole au changement climatique et le projet de réduction des pertes après récoltes », a annoncé le Dr Sibanda Lindine Malele, Chief Executive de FANRPAN. En outre, l’appui du réseau consiste à développer la riziculture, la pêche et les produits d’exportation ainsi que les cultures de légumes et de tubercules. « Dans les deux à trois ans à venir, 70 % du financement obtenu via ce réseau seront alloués pour la sécurité alimentaire et le reste affecté à l’augmentation de la production parce que le pays vient de passer à une crise », a conclu Randrianarisoa Mina Tsiriarijao, le coordinateur de FANRPAN à Madagascar.

Navalona R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser