- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéAssurances Ny Havana : Presque une dizaine de fausses déclarations d’accident par...

Assurances Ny Havana : Presque une dizaine de fausses déclarations d’accident par an, appréhendées

 Selon les explications, il y a également ceux qui cachent leur véhicule après l’accident, pour éviter les expertises.
Selon les explications, il y a également ceux qui cachent leur véhicule après l’accident, pour éviter les expertises.

Certains individus malintentionnés arrivent quand-même à tromper les compagnies d’assurances et ainsi, de soutirer de l’argent, par le biais de fausses déclarations.

«Il faut mener une enquête approfondie pour connaitre si, de un, l’accident de la route a vraiment eu lieu ou non, et de deux, si celui ou celle qui veut être remboursé a vraiment respecté les lois en vigueur  au moment de l’accident, avant de procéder à  un éventuel remboursement», a confié Roger Ranaivoson, Directeur Général de la Compagnie d’Assurance et de Réassurance « Ny Havana ». Sa façon à lui de dire qu’il existe de nos jours pas mal d’individus malintentionnés qui vont même jusqu’à inventer des faux accidents pour pouvoir être remboursés par leur compagnie d’assurance, en faisant des fausses déclarations. «Tous les ans, notre compagnie appréhende en moyenne presque une dizaine de fausses déclarations, grâce à nos recoupements. Donc, soit ils vont directement en prison, soit ils sont contraints de tout rembourser», a fait savoir le DG de « Ny Havana ». Et d’ajouter : «Cependant, il y a quand même ceux qui sont très malins, qui, malgré nos enquêtes très approfondies, arrivent à nous planter». En fait, selon toujours les explications, dans le cas où la compagnie est contrainte de les rembourser, le montant du remboursement pourrait atteindre les huit millions Ar (40 millions Fmg) tous les ans. Or, ces sommes versées ne seraient autres que l’argent payé par tous les autres clients de la compagnie, d’où la mutualité des risques.

Tribunal. En principe, les compagnies d’assurance procèdent toujours à ces enquêtes approfondies avant de penser à débloquer ou pas de l’argent pour celui qui veut être remboursé, suite à un accident. Ainsi, il y a des études techniques (constat, expertises…), et des enquêtes juridiques, s’il le faut. «Dans le cas où l’affaire est compliquée, les enquêtes pourraient même continuer au tribunal», poursuit Roger Ranaivoson. Par-dessus tout, il n’a pas manqué de rassurer l’opinion que si tous les éléments liés au drame prouvent l’innocence de l’assuré, le remboursement se fera très rapidement. Ainsi, quand il y a lieu de rembourser, la compagnie d’assurance de ce dernier procédera à ce qu’on appelle « recours », en réclamant l’argent remboursé à celui qui est déclaré fautif. Avant de conclure : « Les compagnies d’assurance et de réassurance n’ont pas d’argent. Elles ne font que le gérer ».

Arnaud R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser