- Publicité -
samedi 24 septembre 2022
DomicileSociétéMarché Anosibe : Fermeture de tous les magasins hier

Marché Anosibe : Fermeture de tous les magasins hier

Le contrôle fiscal à l’endroit des commerçants des marchés d’Anosibe, 67Ha et Andravoahangy mettent ces marchands à mal. Pour plaider leur cause, tous les commerçants d’Anosibe ont fermé boutique hier.

Faits inhabituels. Les commerçants du marché communal d’Anosibe ont fermé boutique hier matin. Peu ordinaire, car refuser de travailler un mardi, représente un manque à gagner pour ces commerçants. Et pourtant, s’ils ont décidé d’unir leurs forces et de montrer cet élan de solidarité, c’est parce qu’ils s’insurgent contre la forme de répression qu’ils ressentent face aux agents du fisc. « Ils viennent avec les forces de l’ordre armées, et fouillent partout, même dans nos caisses », rapporte un des commerçants, Philibert Randrianarisoa. Une situation qui embarrasse à la fois les vendeurs comme les clients. Car cette descente se fait en pleine journée et intimide toute la petite population du marché.

Négociation. Ce contrôle fiscal effectué par le Fisc s’explique par le peu de commerçants déclarant leurs réelles recettes, en n’émettant pas de facture. Pour le fisc, cela s’apparente à des ventes au noir. « Nous sommes obligés de faire ces fouilles, car les marchands ne donnent pas de facture par rapport à leurs ventes », explique un des responsables au sein du fisc, Bachirou Zaraeliaf. « Et si nous venons avec des forces de l’ordre, ce n’est pas pour intimider mais seulement parce que nous collaborons avec eux » continue-t-il. Une vérification des factures pour connaître le chiffre d’affaire et donc d’évaluer les impôts à payer, d’autant plus que seuls 20% des commerçants dans tout Madagascar déclarent leurs revenus et leurs chiffres d’affaires. Les marchands du marché d’Anosibe ne sont donc pas les seuls à expérimenter ce contrôle fiscal. Ceux d’Andravoahangy et de 67Ha subissent les mêmes vérifications.

Pour arriver à un semblant de négociation, les marchands ont listé leurs revendications sur papier. Ceux des autres marchés concernés ont fait de même. Ces exigences seront minutieusement étudiées et une délégation de 4 représentants par marché rencontrera les agents du fisc la semaine prochaine pour une éventuelle négociation. En attendant, les descentes et les fouilles sont suspendues à Anosibe.

Anjara Rasoanaivo

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser