- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicilePolitiqueDéputés : deux mois sans salaire

Députés : deux mois sans salaire

Problème de trésorerie à l’Assemblée Après la session spéciale qui a pris fin le 28 février dernier, les députés n’ont touché que leurs indemnités de déplacement.

D’après les explications du Questeur 2 de l’Assemblée nationale, Lanto Rakotomanga, les membres du Bureau permanent de cette Institution continuent d’assurer leur travail en cette période d’intersession parlementaire. Et ce, malgré l’existence des requêtes pour dissolution du Bureau permanent que les députés PMP ont déposé auprès du Conseil d’Etat et de la Haute Cour Constitutionnelle. « Le peuple malgache nous a choisi pour être ses représentants, en outre, cette confiance du peuple a été entérinée par la majorité des députés », a-t-elle soutenu. Une manière à ce député MAPAR élu dans le deuxième Arrondissement de rappeler que l’élection de l’instance dirigeante de l’Assemblée nationale s’est déroulée dans le respect des normes démocratiques. En attendant la publication de la décision de la HCC relative à cette requête pour dissolution donc, les Christine Razanamahasoa, Honoré Rasolonjatovo, Joceline Rahelihanta, Tinoka Roberto, Rahantanirina Lalao, Zafimahatratra Abel, Naharimamy Irma et consorts continuent d’assurer l’expédition des affaires courantes. Comme à l’accoutumée, ils ont tenu leur réunion hebdomadaire à Tsimbazaza mardi dernier. Hier, le Questeur numéro 2 de l’Assemblée nationale a laissé entendre que cette Institution se heurte actuellement à un problème financier. Des « problèmes d’argent » qui trouveraient leur origine au niveau de la Présidence et du Ministère des Finances et du Budget. Toutefois, Lanto Rakotomanga a laissé entendre que des pourparlers sont en cours afin de débloquer la situation.

Problème financier. Face aux rumeurs selon lesquels les anciens membres du Congrès de la Transition n’ont pas reçu complètement leurs droits et avantages, le Questeur 2 de la Chambre basse a déclaré que les salaires et les avantages des membres du CT ont été payés entièrement jusqu’au mois de février. C’est d’ailleurs cela qui serait à l’origine du problème de trésorerie auquel l’Assemblée nationale fait face actuellement. Hier, Lanto Rakotomanga a fait savoir que les députés nouvellement élus n’ont reçu ni leurs salaires, ni leurs avantages pour les mois de février et mars. Selon ses dires, le paiement de ces arriérés attendra la formation du prochain gouvernement. Pour ce qui est du montant des salaires et des indemnités des parlementaires, le Q-2 a préféré jouer la carte de la discrétion. A noter qu’après la session spéciale qui a pris fin le 28 février dernier, les députés n’ont touché que leurs indemnités de déplacement.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Flash-éco