- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicilePolitiqueTsimbazaza : Des « Mpiandry » dépêchés par Christine Razanamahasoa

Tsimbazaza : Des « Mpiandry » dépêchés par Christine Razanamahasoa

La présidente de l’Assemblée nationale engage des exorcistes pour affaiblir ses adversaires politiques.

Après avoir perdu avec son habit de politicienne suite à l’adoption du nouveau règlement de l’Assemblée nationale qui déclenche le processus de son éviction, Christine Razanamahasoa fait recours depuis hier à son statut de « Mpiandry » (exorciste) pour combattre le mal à Tsimbazaza. En effet, la présidente de la Chambre Basse a dépêché hier des « Mpiandry » de sa religion pour chasser les démons qui habitaient le Palais pendant la session extraordinaire qui a eu comme ordre du jour unique l’adoption du nouveau règlement intérieur. La question est de savoir qui sont ces démons. Pour le Mapar et Christine Razanamahasoa, ces démons ne peuvent être que ces députés qui voulaient leur destitution du bureau permanent de l’Assemblée. Bref, Christine Razanamahasoa n’est pas prête à céder aux pressions de la Plate-forme pour la Majorité Présidentielle dont l’objectif qui est de faire organiser une deuxième session extraordinaire avant la session ordinaire de 06 mai pour élire les nouveaux membres du bureau permanent de la Chambre Basse est tombé à l’eau.

Baptême de feu. Par ailleurs, la PMP ne lâche pas prise. La surprise n’aura pas lieu à Ambohidahy. La HCC va déclarer le nouveau règlement intérieur de l’Assemblée nationale conforme à la Constitution. Ce qui veut dire qu’il y aura de nouvelles élections pour élire les nouveaux membres du bureau permanent. Reste à savoir si ces élections peuvent être organisées ou non durant la première session ordinaire qui débutera le mardi 6 mai 2014. Quoi qu’il en soit, le bureau permanent dirigé par Christine Razanamahasoa sera encore là à l’ouverture de cette première session ordinaire. Ce bureau permanent, sauf une autre ordonnance scélérate du président de la République, disposera encore d’un plein pouvoir dans la détermination de l’ordre du jour de cette session ordinaire durant laquelle le premier ministre Kolo Roger défendra la politique générale de l’Etat. Ce sera un baptême de feu pour le nouveau chef du gouvernement.

RAJAOFERA Eugène

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser