- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicilePolitiqueMEEF – FAO : Un code forestier pour Madagascar

MEEF – FAO : Un code forestier pour Madagascar

Le nouveau ministre de l’Environnement veut faire de l’exploitation  forestière un véritable levier de développement socio-économique pour Madagascar.
Le nouveau ministre de l’Environnement veut faire de l’exploitation forestière un véritable levier de développement socio-économique pour Madagascar.

C’est pour la première fois depuis son Indépendance que Madagascar aura son code forestier. Un accord y afférent a été signé hier au ministère des Affaires Etrangères à Anosy entre le ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts Anthelme Ramanana Ramparany et le représentant de la FAO à Madagascar, Patrice Talla Takoukan. L’accord porte sur la « révision de la politique forestière et l’élaboration du code forestier à Madagascar ». « Notre loi forestière date de 1997. Il faut une nouvelle loi et une nouvelle politique si l’on veut mettre l’exploitation forestière au service du développement économique et social du pays », a expliqué le ministre Anthelme Ramanana Ramparany. Dans l’accord signé hier à Anosy, la FAO s’engage à financer à hauteur de 366 000 Usd un projet relatif à l’élaboration du code forestier à Madagascar. Ce projet qui s’étale sur deux ans a pour objectif l’amélioration de la gouvernance forestière dans la Grande île.

Pas uniquement le bois de rose. Le nouveau ministre de L’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts Anthelme Ramanana Ramparany a pour la énième fois réitéré que son ministère ne s’occupe pas uniquement de bois de rose. « Il n’y a pas que le bois de rose. Mon département s’occupe en général de l’amélioration de la gouvernance forestière à Madagascar pour qu’elle apporte sa    contribution au développement économique et social du pays », a-t-il précisé. C’est dans cette optique que le nouveau ministre n’a pas caché son intention de remettre de l’ordre dans l’exploitation forestière à Madagascar. « Il faut adopter une véritable politique forestière. C’est ce que la FAO est en train de faire en finançant un projet d’importance capitale. Toute exploitation forestière n’est pas mauvaise. Il suffit de la régulariser pour qu’elle devienne un véritable moteur de développement pour Madagascar », a affirmé hier à Anosy le ministre Anthelme Ramanana Ramparany.

RAJAOFERA Eugène

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser