- Publicité -
lundi, mai 23, 2022
DomicileEconomieMinistre de la Pêche Ahmad : « La pêche sera réglementée...

Ministre de la Pêche Ahmad : « La pêche sera réglementée ! »

Le ministre de la Pêche Ahmad lors de la déclaration de son patrimoine.
Le ministre de la Pêche Ahmad lors de la déclaration de son patrimoine.

Finies les gabegies ! « La pêche sera désormais réglementée. A preuve, j’ai engagé deux magistrats pour renflouer mon équipe au sein de notre département », a annoncé le ministre de la Pêche et des Ressources Halieutiques, Ahmad après le dépôt de son dossier de déclaration de patrimoine auprès du BIANCO hier. « Il faut une meilleure gestion de toutes les filières tout en améliorant les textes réglementaires qui les régissent. Un arrêté ministériel a été entre autres, publié pour interdire l’exploitation de coraux noirs et gérer la pêche de crabes. Les normes et le calibrage des produits de mer doivent être également respectés pour ne citer que les langoustes », a-t-il soulevé. En outre, le ministre de tutelle soutient le dossier de l’ONG Blue Ventures qui demande à ce que les îles Barren soient une Aire Protégée pour lutter contre l’exploitation illicite des œufs et de viande de tortues marines et des phosphates.

Confiance. Parlant de déclaration de patrimoine, « Je l’ai fait par respect à la bonne gouvernance. Je possède des maisons et de terrains et une voiture Volkswagen de 3e main. Mes comptes bancaires sont vérifiés scrupuleusement par la FIFA », a évoqué le ministre Ahmad. Au niveau du BIANCO, les dossiers des déclarants sont confidentiels. « On ne peut les ouvrir qu’en cas de suspicion de corruption. Il faut réviser la loi sur la déclaration de patrimoine afin que le BIANCO puisse d’abord confirmer ce que les personnes assujetties ont déclaré. Dans ce nouveau gouvernement, les ministres de l’Education Nationale, de la Population et de la Pêche ont effectué cette déclaration de patrimoine alors que le dernier délai est le 18 juillet 2014 », a expliqué Jean Louis Andriamifidy. « Cependant, c’est un devoir envers la nation garantissant la confiance de la population et des bailleurs de fonds », a-t-il conclu. En ce qui concerne la suspicion de corruption de 100 000 dollars effectué par le ministre Ahmad, le DG du Bianco a souligné qu’aucune plainte n’a été reçue. Toutefois, le Bianco entame une enquête pour le confirmer ou non.

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser