- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSportsFootball UFFOI : Le CNaPS Sport tenu en échec !

Football UFFOI : Le CNaPS Sport tenu en échec !

La première manche de la finale de la Coupe de l’Océan Indien d’hier entre le CNaPS Sport et l’US Sainte Marienne s’est soldée sur un nul frustrant pour le camp malgache bien obligé d’aller chercher la victoire à St-Denis le 3 août prochain.

1 à 1. C’est le résultat de la finale aller de la Coupe des clubs champions de l’Océan Indien d’hier à Mahajanga. Un nul qui arrange bien les affaires des Réunionnais qui se payèrent le luxe d’ouvrir le score en premier par un lob asticieux de Baur alors qu’on jouait à peine 7mn.

Premier bain. Mais un but marqué très tôt sinon trop tôt qui illustre la fébrilité des attaquants de la CNaPS à l’image d’Eric qui avait du mal à rentrer dans le bain, le premier bain international en fait pour ce jeune joueur d’Ambohidratrimo et donc très compréhensible même si cela n’explique pas tout.

Les protégés de Hery Be eurent ensuite l’occasion de revenir au score sur une faute de main d’un défenseur réunionnais dans la surface de vérité. Njiva sur un tir croisé trompa le gardien Ponoussamy.

A 1 à 1, le camp malgache souffla un peu mais malgré une domination stérile, il n’arriva pas à franchir le bloc défensif car manifestement Commune et ses camarades sont venus dans l’intention de limiter les dégâts. Ils étaient aussi quelque peu chanceux sur ce tir de Njiva (34) qui trouva la transversale.

Comme il fallait à tout prix marquer pour ne pas hypothéquer les chances malgaches pour la finale retour, Hery Be procéda à des changements et ce dès la mi-temps où Rija Rasoanaivo et Nono Vonimbola rentrèrent à la place de Lanto Rabeasimbola et d’Eric.

Et comme cela ne suffisait pas, les caissiers firent également rentrer Rado, Elysée et Tojo Kely à la place de Maurice, Toby et Niasexe.

On assista alors à une équipe qui retrouva son punch mais malheureusement pour le camp malgache, les attaquants confondirent trop souvent vitesse et précipitations.

Mais en s’appliquant au mieux, la CNaPS n’a pas encore perdu la bataille. Pour tout dire, ces Réunionnais sont prenables mais en évitant de percer au milieu car leur charnière centrale est bien trop forte et surtout très agressive, la CNaPS a encore les moyens de gagner ce match retour. L’objectif principal en fait mais  un 2 à 2 ferait le bonheur du DG, Arizaka Rabekoto Raoul.

Clément RABARY

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser