- Publicité -
samedi 2 juillet 2022
- Publicité -
DomicilePolitiquePrésidence : Une vingtaine de véhicules à récupérer par voie d’huissier

Présidence : Une vingtaine de véhicules à récupérer par voie d’huissier

Ambohitsorohitra souhaite impérativement récupérer ses biens.
Ambohitsorohitra souhaite impérativement récupérer ses biens.

Les proches collaborateurs de l’ancien président Andry Rajoelina sont principalement visés par cette campagne.

Le non restitution par des anciens hauts responsables étatiques, des biens appartenant à l’Etat constitue encore et toujours un sujet de polémiques. Et ce, bien malgré les efforts fournis par le régime Rajaonarimampianina qui souhaite faire de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance son principal leitmotiv. De sources bien informées, parmi ces anciens hauts responsables qui continuent d’user et d’abuser de leurs droits et avantages, figurent entre autres, des ex-Premiers ministre, des ministres, des Généraux à la retraite, et même des présidents de partis politiques, des directeurs et des Secrétaires généraux des ministères qui ne sont pourtant plus en fonction. Immeubles, véhicules et même les biens meubles sont les principaux biens de l’Etat concernés par cette mauvaise pratique des dirigeants. Selon nos sources, la Présidence lance actuellement une campagne en vue de récupérer ses biens par voie d’huissier. Une vingtaine de véhicules de marque Ford Mondeo, des Toyota Camry et Yaris figureraient dans la liste.

Interventions. Les anciens proches collaborateurs d’Andry Rajoelina sont particulièrement visés par cette initiative. C’est le cas notamment de l’aide de camp de l’ancien président de la Transition, le Colonel Fidy Rafaliarison. Un huissier de Justice s’est rendu à son domicile à Andohalo mardi dernier pour retirer la voiture de marque Toyota Camry qui était encore en sa possession. Après presque une semaine de bras de fer, celui-ci a finalement accepté de rendre le véhicule. Les interventions faites entre autres par un ancien Premier ministre, un membre de l’actuel gouvernement et un Conseiller spécial auprès de la Présidence de la République ont donc échoué. L’huissier de Justice qui s’était rendu à son domicile aurait précisé que « cette ordonnance doit impérativement être exécutée puisque l’ordre de retrait vient du président Hery Rajaonarimampianina en personne ». Pourtant, ceux qui ont tenté l’intervention estiment que le Col Faly est en droit d’utiliser la voiture dans la mesure où il demeure toujours l’aide de camp d’un ancien Chef d’Etat. Joint au téléphone hier, cet Officier supérieur a expliqué qu’il n’a pas envisagé de s’approprier un véhicule appartenant à l’Etat. Il a cependant dénoncé un « deux poids deux mesures ». « Bon nombre de hauts responsables politiques et même des Généraux à la retraite continuent d’utiliser leur voiture de service et d’occuper leur résidence administrative ».

Davis R

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser