- Publicité -
jeudi 1 décembre 2022
DomicileEconomieRessources stratégiques : Un bureau de cadastre minier, en construction à Ambatondrazaka

Ressources stratégiques : Un bureau de cadastre minier, en construction à Ambatondrazaka

mineParmi les zones à potentiel minier, la région Alaotra-Mangoro n’est pas en reste.  Une pose de première pierre du premier bureau régional de cadastre minier s’est déroulée à Ambatondrazaka, la semaine dernière, sous le patronage du ministre auprès de la présidence en charge des Ressources Stratégiques.

Le nouveau bureau régional de cadastre minier, aujourd’hui en cours de construction tout premier pour la région Alaotra-Mangoro. Mais d’autres seront également installés incessamment, d’après le discours officiel du ministre des Ressources Stratégiques, Joeli Lalarisaina Valérien, lors de la cérémonie de pose de première pierre, qui s’est déroulée à Ambatondrazaka, vendredi dernier. Le régime actuel n’a pas négligé Ambatondrazaka, dans la mise en œuvre de sa politique générale, pour la décentralisation du pouvoir, afin de bien gérer les ressources stratégiques, entre autres, les ressources minières et pétrolières. Permettez-moi de vous annoncer, au nom de l’Etat Malgache, que c’est bien à Ambatondrazaka qu’on a décidé de débuter les travaux de mise en place des bureaux régionaux, en charge des cadastres miniers », a noté le ministre. Par ailleurs, il a déjà annoncé que Tojonirina Rasetrarison sera à la tête du BCMM (Bureau des cadastres miniers de Madagascar), dont l’inauguration se tiendra d’ici quelque temps.

Contrôle. Le BCMM pour l’Alaotra Mangoro permettra d’améliorer les recettes pour l’administration, et également pour améliorer les activités minières dans la région. D’après le ministre Joeli Lalarisaina, la mission principale du bureau se concentre, entre autres, sur la mise en œuvre d’un bon contrôle de gestion des ristournes et des revenus destinés aux bénéficiaires légaux, dont les collectivités territoriales décentralisées. « Toute opération relative à l’exploitation minière, faisant circuler tout produit minier dans la région est sous le contrôle de cette direction régionale, ainsi que la préservation environnementale notée dans le cahier des charges. J’espère que cette institution attendra ses objectifs tout en allant de pair avec la politique de développement de cette région pour le bien de la population », a-t-il ajouté dans son discours. Bref, le BCMM améliorera les recettes publiques ainsi que leur allocation, une vision qui a ravi les autorités locales présentes, si on ne cite que le chef de région Richard Ramandehamanana et le maire de la ville chef-lieu  d’Alaotra Mangoro, Jacques Nirina Nampoizina.

Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser