- Publicité -
lundi 4 juillet 2022
DomicileÀ lirePasteur Rasendrahasina sur le cas Ravalo : « Même sort, mêmes conditions,...

Pasteur Rasendrahasina sur le cas Ravalo : « Même sort, mêmes conditions, moi en 2009, lui maintenant »

Le pasteur Lala Rasendrahasina dénonce les conditions d’arrestation du vice-président du FJKM.
Le pasteur Lala Rasendrahasina dénonce les conditions d’arrestation du vice-président du FJKM.

Pour le président de la FJKM, il est temps de procéder à la réconciliation nationale que la communauté internationale et certains politiciens ont fait attendre.

Le président du FJKM, le pasteur Lala Rasendrahasina, est rentré au pays hier après une tournée américaine de plus de deux semaines. L’objet de cette tournée a été la remise de trophée par « Peace Fellowship Presbyterian » qui a consacré ce membre du FFKM « homme de la paix » pour 2014, au même titre que 11 autres personnalités des pays différents. Interrogé par les journalistes à son arrivée à Ivato sur le cas de l’ancien président qui est à la fois vice-président laïc du FJKM, le pasteur Lala Rasendrahasina de déplorer : « J’ai connu le même sort et les mêmes conditions. Mais, moi en 2009, lui  maintenant. » Le numéro Un de l’église réformée de Madagascar a dénoncé la façon dont on a arrêté Marc Ravalomanana. « Le FJKM a déjà condamné l’arrestation. Les églises protestantes en Allemagne, en Angleterre et aux Etats-Unis se préparent également à contester ce qu’endure actuellement le vice-président du FJKM. », a laissé entendre le pasteur Lala Rasendrahasina. Avant de conclure : « L’actuel régime a les mêmes pratiques que le régime de la Transition. »

« Avohay i Dada ». Finalement, le « feuilleton Ravalomanana » est loin d’être clos. Un énième incident s’est produit hier à Antsiranana lorsque selon Lalao Ravalomanana l’avion spécial qui devait transporter sa délégation n’a pas été autorisé à décoller de l’aéroport d’Ivato. « Trop, c’est trop. Nous ne pouvons plus nous taire jusqu’à la libération de Dada. », a fulminé hier depuis Antsiranana l’ancienne Première Dame qui a condamné les conditions de détention de son mari. Lalao Ravalomanana a lancé un appel à la mobilisation en criant : « Avohay i Dada ». Par ailleurs, l’ancienne Première dame d’interpeller le régime en place : « Quid du statut d’ancien chef d’Etat du président Marc Ravalomanana ? » A noter que l’ancien président Marc Ravalomanana reste en détention à la Base aéro-navale d’Antsiranana. Cette détention est suivie de très près par la communauté internationale qui accentue la pression pour que la réconciliation nationale soit réalisée dans les plus brefs délais.

R. Eugène

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Guide du weekend