- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileÀ lireRésolutions d’Ivato : La version signée exclut la dissolution des Institutions

Résolutions d’Ivato : La version signée exclut la dissolution des Institutions

Le président Hery Rajaonarimampianina et le gouvernement s’occupent de la mise en œuvre des « recommandations » des assises nationales.
Le président Hery Rajaonarimampianina et le gouvernement s’occupent de la mise en œuvre des « recommandations » des assises nationales.

Il n’y aura pas de dissolution des Institutions selon le document signé lundi dernier par les trois présidents et les dirigeants du FFKM.

Entre les résolutions lues publiquement samedi dernier par le président du bureau central du FFKM lors de la clôture des assises nationales et le document signé lundi par les trois présidents, il y a un grand changement. Grand changement dans la mesure où si les résolutions du samedi proposent la dissolution de toutes les Institutions en place, la version signée, en son point 12, recommande le « remaniement » de ces Institutions et la mise en place d’un gouvernement de réconciliation nationale. Cette version signée des résolutions des assises nationales ne précisent rien cependant ce qu’elle entend par « remaniement ». Bon nombre d’observateurs s’interrogent : qu’est-ce qu’une Assemblée nationale remaniée ?

Convention nationale. Dans un communiqué publié par la direction de la Communication de la Présidence de la République sur la signature du document au CCI Ivato lundi dernier, le mot « recommandations » est employé. C’est-à-dire que tout ce qui a été décidé par les 2 000 participants aux assises nationales ne sera pas forcément appliqué. Il n’y a pas une « Convention nationale » comme souhaitait l’ancien président Marc Ravalomanana. Désormais, la balle est dans le camp du gouvernement. C’est au président de la République de voir ce qui peut être mise en œuvre. D’ailleurs, c’est le gouvernement qui va diriger les travaux du Comité de pilotage qui sera en charge de la concrétisation de ces « recommandations ». Le FFKM a accompli sa mission. Il sera cependant présent dans le comité de suivi.

Après les Communales. Par contre, comme il a promis, le président Hery Rajaonarimampianina va agir pour la mise en place du CNR (Conseil National de Réconciliation) dans un mois et des trois Commissions dont commission Vérité et Réconciliation, commission Réparation et Indemnisation des victimes, commission Refondation de la République. Pour la mise en œuvre des autres recommandations, le chef de l’Etat attendrait les résultats des Communales du 31 juillet. Si le HVM gagne ces élections, le président Hery Rajaonarimampianina pourra dissoudre l’Assemblée nationale et organiser des nouvelles Législatives 60 jours après cette dissolution. Quant au gouvernement, le locataire d’Ambohitsorohitra tiendrait compte du nouveau rapport de forces issu des Communales pour former éventuellement un gouvernement de réconciliation nationale.

R. Eugène

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser