- Publicité -
lundi 27 juin 2022
DomicileÀ lireLalao Ravalomanana : La première femme à la tête de la Capitale

Lalao Ravalomanana : La première femme à la tête de la Capitale

Lalao Ravalomanana en train de faire sauter une bouteille de champagne hier à Faravohitra pour arroser sa victoire.
Lalao Ravalomanana en train de faire sauter une bouteille de champagne hier à Faravohitra pour arroser sa victoire.

Hier à 22 h exacte, un culte s’est tenu à Faravohitra avant l’annonce de la victoire provisoire de l’ancienne Première Dame.

Quatre bouteilles de champagne ont explosé hier à Faravohitra pour arroser la victoire de Lalao Ravalomanana. L’hymne de la victoire du TIM a été entonné après l’entrée en vedette du couple Ravalomanana. La première phrase qui était sortie de la bouche de Marc Ravalomanana était : « Faly aho » (traduction : Je suis content). « Nous contrôlons la Capitale. Tout part d’ici, que ce soit sur le plan social, économique, politique et administratif. », a déclaré l’ancien président. Avant d’annoncer le résultat provisoire qui donne la victoire à son épouse : « Au moment où je parle (NDLR : hier à 22 h), nous avons pu collecter les résultats dans 60 % des bureaux de vote existants. Dans ces 60 % des bureaux de vote, « Neny » a obtenu 57 % des voix exprimées. Avec ce score, le TIM aura environ 32 conseillers municipaux sur 55, c’est-à-dire la majorité absolue. »

Trois priorités. Sans attendre, le nouveau premier magistrat de la ville d’Antananarivo a annoncé ses priorités. Elles sont trois : lutte contre l’insécurité, assainissement de la ville et sécurité alimentaire. « Les Allemands m’ont déjà téléphoné. Ils sont nombreux à venir à Madagascar dans les semaines qui viennent. », a annoncé Lalao Ravalomanana. Impatiente de prendre ses fonctions à l’hôtel de ville pour mener sa mission de redressement de la Capitale et forte du soutien de la majorité de la population tananarivienne, le nouveau maire d’Antananarivo a reconnu qu’elle ne pourra pas relever seule son défi. « Nous allons relever ensemble le défi qui est de revaloriser notre ville », a-t-elle lancé. Interrogée par les journalistes sur sa collaboration avec le pouvoir central, Lalao Ravalomanana de souligner : « Je suis disposée à collaborer. On n’est pas obligé d’entrer en conflit avec le pouvoir central. Il faut toujours se soucier de l’intérêt général du pays. »

Huitième maire élu. Lalao Ravalomananan est la huitième maire élue pour Antananarivo après Stanislas Rakotonirina, Richard Andriamanjato, Rakotovao Andriatiana, Guy Willy Razanamasy, Marc Ravalomanana, Patrick Ramiaramanana et Andry Rajoelina. Entre ce dernier et l’ancienne Première Dame, deux PDS (Président de Délégation Spéciale) se sont succédé à la commune urbaine d’Antananarivo. Il s’agit d’Edgard Razafindravahy qui a quitté ses fonctions pour se présenter aux dernières Présidentielles et Ny Hasina Andriamanjato qui a démissionné de son poste quelques mois avant les Communales. Avant de prendre ses fonctions à l’Hôtel de Ville d’Analakely, nouvelle locataire recevra les dossiers de passation de la main du PDS par intérim, le Col Ramiaramanana Joseph. En tout cas, Lalao Ravalomanana est la première femme à la tête de la commune urbaine d’Antananarivo. « Les femmes ont la sagesse. Elles sont capables de relever les défis », a-t-elle martelé hier à Faravohitra devant ses partisans réunis pour l’arrosage.

R. Eugène

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

19 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici