- Publicité -
samedi 4 février 2023
DomicilePolitiqueDrapeau malgache bafoué à La Réunion : Le gouvernement malgache interpelle la...

Drapeau malgache bafoué à La Réunion : Le gouvernement malgache interpelle la France

La ministre des Affaires Etrangères, Atallah Béatrice, offensée par les agissements d’un agent du COJI qui a bafoué le drapeau malgache à La Réunion.
La ministre des Affaires Etrangères, Atallah Béatrice, offensée par les agissements d’un agent du COJI qui a bafoué le drapeau malgache à La Réunion.

Le ministère des Affaires Etrangères malgache ne reste pas indifférent devant l’incident qui a humilié le pays à La Réunion.

L’affaire relative aux agissements d’une dame qui a humilié le drapeau de Madagascar  lors de la remise de médaille à une athlète malgache dans le cadre de la 9e édition des Jeux des Iles de l’Océan indien semble être loin d’être close. Et ce, malgré le fait que le Comité d’Organisation des Jeux des Iles (COJI) a déjà présenté ses excuses au ministre des Sports malgache, Jean Anicet Andriamosarisoa, pour « cet acte qui a pu offenser l’honneur du peuple Malagasy ». Hier, l’Etat malgache, par le biais du ministère des Affaires Etrangères, a exprimé publiquement sa profonde indignation. « Le ministère, tout comme le peuple malgache en général et les athlètes participant aux Jeux en particulier, se sent profondément humilié et offensé par le geste outrageux de la personne en question osant ouvertement bafouer la dignité, l’honneur ainsi que la souveraineté de l’Etat malagasy », souligne un communiqué du ministère des Affaires Etrangères.

Réagir officiellement. Par ailleurs, le même communiqué de faire savoir : « Le ministère des Affaires Etrangères ne pourra passer sous silence cet acte odieux au drapeau national de la République de Madagascar, symbole de la souveraineté nationale, et qu’il a déjà demandé par voie diplomatique au Gouvernement français de réagir officiellement à cet incident et de lui communiquer les mesures prises à l’encontre de l’auteur de cet acte aussi bien incriminable que répréhensible. Le ministère des Affaires Etrangères réaffirme son soutien indéfectible à tous les membres de la délégation malagasy participant à la 9e édition des jeux des Iles de l’Océan Indien ». Bref, l’incident protocolaire qui s’est passé à La Réunion dans le cadre des Jeux des Iles de l’Océan Indien risque d’engendrer un incident diplomatique entre le l’Etat malgache et le gouvernement français si celui-ci ne réagit pas dans un délai raisonnable. L’incident est intervenu au moment où la nouvelle ambassadrice de France, Véronique Vouland Aneini, se prépare à venir à Madagascar pour remplacer François Goldblatt.

Rappelé par Paris. Les relations diplomatiques entre Paris et Antananarivo étaient tendues ces derniers temps. A peine deux ans et demi après le début de sa mission, François Goldblatt a été rappelé par Paris de façon précipitée. Le dernier 14 juillet a été la dernière fête nationale française passée dans la Grande île par ce diplomate français. A propos du cas de François Goldblatt, la Radio France Internationale d’affirmer : « Les autorités malgaches ont demandé à la France de le remplacer car les relations entre l’ambassadeur et les autorités d’Antananarivo étaient devenues tendues. » A noter que François Goldblatt n’a pas été déclaré persona non grata. L’ambassadeur n’a pas fait l’objet d’une procédure d’expulsion, certes, mais les autorités malgaches auraient fait des démarches à Paris et auraient beaucoup insisté pour que François Goldblatt parte. Pour certains observateurs, on a assisté à un scénario à la Le Lidec.

Recueillis par R. Eugène

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

12 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici