- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicileEconomieORTANA : Des circuits gratuits organisés

ORTANA : Des circuits gratuits organisés

Bon nombre des Malgaches méconnaissent la richesse de leur patrimoine national. C’est le constat de l’Office National du Tourisme d’Analamanga (ORTANA) lors de la proposition d’un circuit Tour de ville balisé, mis en place avec la Mairie d’Antananarivo, depuis trois ans, dans le dessein de mettre en avant la ville des Mille, son histoire et ses potentialités touristiques. C’est pourquoi, l’Office a organisé des circuits gratuits « Tour de ville » au profit des jeunes, notamment les élèves des écoles primaires et secondaires ainsi que les associations et les ONG s’occupant des enfants dans la région d’Analamanga tous les mercredis et samedis et ce, depuis février dernier.

30 000 élèves. Pour le moment, la visite de la Haute Ville y compris le Palais de Manjakamiadana a été ciblée en premier étant donné que c’est l’un des produits phares faisant la renommée de la destination Analamanga. D’autant plus, « 95% de ces élèves n’ont pas encore eu l’occasion de voir pour la première fois ce qu’il y a à l’intérieur  de ce Palais depuis leur naissance. Nous travaillons ainsi avec le ministère de la Culture pour permettre à ces enfants d’y entrer gratuitement », a-t-on expliqué. L’ORTANA cible jusqu’à la fin de l’année, 30 000 élèves bénéficiaires de ce projet intitulé « Classe patrimoine ». Pour l’heure, 1 500 enfants ont pu effectuer ces circuits gratuits au profit de 100 élèves par visite du site au départ du Kiosque de l’Office à Antaninarenina jusqu’à la Haute Ville pour revenir au même endroit, soit pour une durée de deux heures. Un quota de 500 élèves pour une durée de quatre mois sera donné à chaque établissement scolaire.

Education. Dans la foulée, l’ORTANA a formé une cinquantaine de guides touristiques professionnels en partenariat avec l’INTH. Dans le cadre de ce « Tour de ville », deux guides encadrent dix élèves durant le circuit. L’objectif de ce projet consiste à  valoriser la culture et le patrimoine dans la ville d’Antananarivo, tout en inculquant les jeunes à les protéger et les conserver. Bref, il s’agit d’une éducation environnementale et citoyenne, a-t-on conclu.

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici