- Publicité -
dimanche 26 juin 2022
DomicilePolitiqueRemaniement : Le MAPAR pro-Rajoelina divisé

Remaniement : Le MAPAR pro-Rajoelina divisé

Hery Rasoamaromaka, un proche collaborateur de l’ancien président de la Transition a confirmé que le MAPAR n’intégrera pas la nouvelle équipe gouvernementale.

A en croire les informations émanant de la Présidence de la République, les membres du gouvernement Mahafaly Olivier seront connus ce jour. Un gouvernement composé entre autres, de techniciens, d’opérateurs économiques et de politiciens. De sources concordantes, le nouveau Premier ministre, Olivier Solonandrasana Mahafaly prévoit de mettre en place un gouvernement d’ouverture représentatif de toutes les forces politiques du pays. Au cours de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur, le Général Jean Ravelonarivo, le nouveau locataire de Mahazoarivo a lancé un appel à l’endroit de tous les acteurs politiques afin de se donner la main pour le développement de la Nation. Bon nombre d’observateurs estiment toutefois qu’avec la nomination d’Olivier Solonandrasana Mahafaly à ce poste, le HVM prévoit de verrouiller toutes les places au sein de l’Exécutif en vue de l’élection présidentielle de 2018.

Article 54. En tout cas, ce nouveau remaniement gouvernemental risque de provoquer davantage de scission au sein des leaders du parti « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » (MAPAR). En effet, les proches collaborateurs de l’ancien homme fort de la Transition sont divisés sur la question. Hier, le député d’Ikongo et non moins président du groupe parlementaire MAPAR, Jean Brunelle Razafintsiandraofa a assisté à la cérémonie de passation de service qui s’est déroulée à Mahazoarivo. Il était le seul élu MAPAR ayant été présent à cet évènement. Interviewé par les journalistes, il a affirmé avoir été invité par le président de l’Assemblée nationale.  Il, c’est le président du groupe parlementaire MAPAR qui n’écarte pas son adhésion au sein du gouvernement Mahafaly Olivier. Pourtant, joint au téléphone hier soir, Hery Rasoamaromaka, un autre proche collaborateur de l’ancien président de la Transition a confirmé que le MAPAR n’intégrera pas la nouvelle équipe gouvernementale. « La consigne d’Andry Rajoelina est claire, il ne faut pas adhérer au sein d’un gouvernement dont la formation est contraire aux dispositions de la Constitution », a-t-il soutenu. En effet, l’ancien leader de la Révolution orange de 2009 persiste et signe sur l’application stricto sensu de l’article 54 de la loi fondamentale relatif à la procédure de nomination du Premier ministre. En quelque sorte, le MAPAR remet en cause la nomination du Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana. Quoi qu’il en soit, si Jean Brunelle Razafintsiandraofa décide d’adhérer au sein du gouvernement Mahafaly Olivier, le groupe parlementaire MAPAR risque d’être fragilisé dans la mesure où c’est son président qui va cette fois-ci quitter le… TGV.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

6 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici