- Publicité -
mardi, mai 17, 2022
DomicileVisionMettre fin aux abus Et aux malversations

Mettre fin aux abus Et aux malversations

La réaction du ministère des Transports à propos de sa police spéciale devrait faire réfléchir tous les membres de la nouvelle équipe gouvernementale. La suspension de cette fameuse police spéciale connue sous le signe C.I.R. a calmé la colère des chauffeurs et des receveurs de « taxis-be » lassés des brimades et du rançonnage de ces agents peu scrupuleux.

Mettre fin aux abus Et aux malversations

Cette décision du ministre des Transports est somme toute normale, car elle stoppe les abus d’agents profitant de leur statut pour se livrer à un véritable racket auprès des transporteurs de la capitale. Elle répondait à une exaspération qui était sur le point de se transformer en réactions de colère qui auraient pu entraîner des dégradations de biens d’autrui. Les forces de l’ordre n’ont pas eu à sévir, l’annonce de cette suspension satisfaisant les grévistes. Cet exemple donné par ce département ministériel est à méditer par d’autres secteurs de l’administration qui ont eux aussi leurs brebis galeuses et qui doivent s’en débarrasser très vite pour retrouver un certain crédit auprès de la population. La tâche à laquelle doit s’atteler les responsables des différents ministères est tout à fait faisable. Elle nécessite une prise de décision rapide et parfaitement adaptée à une situation pouvant dégénérer si l’on n’y prend pas garde. Il s’agit très souvent d’assainir et de mettre fin à un laisser aller encouragé par une certaine démission de la hiérarchie. Beaucoup d’abus et de malversations ont exaspéré les crispations d’une population confrontée à un quotidien de plus en plus difficile. Aujourd’hui, on parle d’un nouvel élan et d’un esprit de renouveau. La nouvelle équipe gouvernementale doit donc prouver qu’elle est capable de redonner confiance aux justiciables. Dans l’atmosphère tendue qui règne en ce moment, la paix sociale est à ce prix. Elle nécessite quelques ajustements simples. On ne parlera pas d’actes courageux de la part des dirigeants. Il s’agit d’un simple bon sens : les citoyens veulent voir le retour de l’honnêteté un peu partout.

Patrice RABE

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici