- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileEconomiePolitiques commerciales : L’acquisition foncière par les étrangers remis sur le tapis

Politiques commerciales : L’acquisition foncière par les étrangers remis sur le tapis

Des avancées ont été constatées sur la facilitation du commerce international et sur l’environnement des affaires, d’après les résultats du suivi de l’Examen des politiques commerciales de Madagascar. En effet, dans ce cadre, un atelier s’est tenu dans les locaux de la Banque Mondiale à Anosy, du 19 au 21 avril dernier. A noter que cet atelier fait suite à l’atelier d’examen de la Politique commerciale (EPC) qui s’est tenu à Genève en juillet 2015, où le Ministère du Commerce et de la Consommation de Madagascar s’est engagé à améliorer le climat des affaires et à faciliter le commerce. D’après le Secrétariat de l’OMC (Organisation mondiale du commerce), la perspective de mise en place d’un guichet unique à l’exportation devrait tenir compte des risques de chevauchement et des activités de plusieurs institutions intervenant dans les procédures commerciales. « En attendant de considérer plus tard leur fusion, il a été jugé impératif d’assurer leur coordination. L’appui de l’Agence française de développement est recherché en complément à celui du PNUD. Par ailleurs, le Centre de référence de l’OMC pourrait servir de plate-forme de discussion sur les questions commerciales et pourrait recevoir les informations pertinentes émanant des différents points focaux nationaux », ont noté les participants à l’atelier.

Reconsidérations. La nécessité d’une révision des procédures d’importation et d’exportation, basée sur le principe de la gestion des risques, notamment pour les produits alimentaires a été évoqué durant la rencontre de travail. Le Ministère de tutelle a annoncé l’élaboration en cours d’une stratégie nationale d’exportation, dans laquelle s’inscrit un volet sur le commerce des services. Par ailleurs, afin d’attirer les investissements étrangers nécessaires au développement du pays, le régime d’acquisition foncière par les étrangers mériterait d’être clarifié, selon les participants. Ces derniers ont souligné que l’institution de collecteurs comme intermédiaires dans la commercialisation des produits agricoles, forestiers et de pêche défavorise les producteurs. « Nous suggérons que ce système soit reconsidéré »,ont-ils évoqué.

Recueillis par Antsa R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Symbolique 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici