- Publicité -
mercredi 29 juin 2022
DomicileSociétéAgrisud – CITE : 68 OSCs appuyées en 4 ans

Agrisud – CITE : 68 OSCs appuyées en 4 ans

La gouvernance, le montage, la gestion et l’évaluation de projets d’appui aux activités génératrices de revenus, l’agroécologie, la communication et la capitalisation sont le contenu du programme de formation dispensée par l’ONG Agrisud International et le CITE pour les organisations de la société civile (OSCs) issues de cinq régions. « Sur différentes thématiques, les OSCs ont été formées et accompagnées dans la mise en pratique, notamment grâce au fonds d’appui aux microprojets », explique Tiana Razafindrakoto, directrice du Pôle accompagnement chez CITE et également superviseur du projet. 68 OSC des régions d’Analamanga, Itasy, Vakinankaratra, Amoron’i Mania et Haute-Matsiatra ont bénéficié d’un programme de renforcement de capacité. Ce projet a débuté en 2012 pour une durée de 4 ans et est financé à hauteur de 590.000 euros par l’Union Européenne. « Les OSCs qui interviennent dans les zones rurales disposent d’une bonne connaissance des problématiques locales ainsi que des freins au développement. D’ailleurs, elles sont en contact permanent avec les populations rurales », selon toujours Tiana R. À elle de poursuivre que « l’objectif de ce projet est d’appuyer ces organisations dans leur capacité à mobiliser les financements et dans leurs méthodes pour monter et mettre en œuvre les projets ».

10 microprojets soutenus. Suite à ce programme de formation, une dizaine de microprojets ont été soutenus et mis en œuvre en deux ans. 900 familles sont bénéficiaires de ces mini-projets, qui sont surtout axés sur l’amélioration des conditions de vie des populations rurales. Ces projets ont montré le potentiel des OSCs en milieu rural. A noter que l’atelier de restitution dudit projet s’est tenu hier à l’Hôtel Panorama Andrainarivo, en présence des bénéficiaires du programme. « Nous avons capitalisé les méthodes et outils développés dans le cadre du projet et nous les mettons à la disposition de l’ensemble des acteurs qui souhaitent soutenir les initiatives des organisations de la société civile malagasy », d’après Tiana R., superviseur du projet.

Nirina Rasoanaivo

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici