- Publicité -
lundi, mai 23, 2022
DomicileCultureMa : Une vision nouvelle de la mode

Ma : Une vision nouvelle de la mode

Malalatiana Randrianalidera, connue sous le nom de Ma en pleine préparation de sa collection qu’elle va présenter, demain, lors de Gasy Fashion.
Malalatiana Randrianalidera, connue sous le nom de Ma en pleine préparation de sa collection qu’elle va présenter, demain, lors de Gasy Fashion.

La créatrice de mode, modeliste-styliste Malalatiana Nirisoa Randrianalidera alias Ma passe son temps a trouvé des concepts originaux, que ce soit pour la collection enfant, ou celle du prêt-à-porter femme. Ses créations seront mises en avant durant l’événement « Gasy Fashion », qui se tiendra demain à l’hôtel de Ville Analakely.

Étant maman de deux filles, la styliste crée des produits pour enfants, mais aussi pour femmes. « Ma-création parce que je suis d’abord une maman et ensuite parce que je crée quelque chose d’unique pour chaque personne pour que chacun ait son identité et puis je ne fais jamais du copier-coller. Même si une cliente vient me voir avec son modèle, j’apporte ma touche personnelle ; bref c’est adopter les différences de chacun… », explique Ma. Les matières utilisées pour l’univers des tout petits sont constituées uniquement de coton. Mais dans ses créations, elle recourt à d’autres produits. Malalatiana Nirisoa Randrianalidera participera à la manifestation « Gasy Fashion » qui se tiendra, demain à l’hôtel de Ville Analakely. Elle apportera ses collections d’un côté pour enfants avec une vingtaine de petits mannequins et aussi une collection de prêt à porter pour femmes. « Je n’avais que trois semaines pour préparer ce défilé, mais j’ai tout donné. J’invite le public surtout malgache à acheter les produits « vita malagasy » car ils sont de très bonne qualité et remplis de créativité », selon toujours Ma.

La mode, une identité. Pour cette créatrice qui a fait ses débuts il y a deux ans, elle impose sa marque et sa vision de la société. Pour Malalatiana Nirisoa Randrianalidera « la mode est faite pour toi mais pas pour plaire aux autres. D’ailleurs, les femmes ne sont pas des instruments pour divertir les hommes ». Dans ses créations, Ma exige certaines règles comme la longueur de la jupe et de la robe ou encore la descente du décolleté. Elle définit les produits qu’elle propose comme étant « maontina » et cela, sans juger qui que ce soit. « Je suis une maman, une épouse, une citoyenne et une femme. J’apporte ma part d’éducation à travers mes collections ». En tant que jeune créatrice, Ma annonce que « ce secteur manque de financement et d’appui. Plusieurs d’entre nous ont déjà abandonné à cause de cela ». Et elle d’ajouter que « à Madagascar, les boutiques de prêt-à-porter refusent catégoriquement d’étaler les produits dès qu’elles savent que ce ne sont pas de l’importation ». Elle lance un appel à tous ceux qui pourraient soutenir le stylisme et la créativité malgache.

Nirina Rasoanaivo

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici