- Publicité -
samedi 24 septembre 2022
DomicileÀ lireOpération policière à Ankadivato : Deux auteurs d’attaques à main armée abattus...

Opération policière à Ankadivato : Deux auteurs d’attaques à main armée abattus par les unités d’élite

Ankadivato a été le théâtre d’échange de coups feu entre des policiers et une bande de malfrats célèbre dans les attaques à main armée dans la capitale, selon les informations recueillies auprès des forces de l’ordre. Bilan, deux personnes ont trouvé la mort du côté des supposés bandits et une troisième a pu prendre la fuite.

Il était 11 heures et quelques poussières, hier, quand des coups de feu ont sécoué le quartier. Et c’était la panique du côté des riverains ainsi que des petits marchands de fruits et légumes installés ça et là dans cette localité d’habitude sans problème. Deux corps sans vie jonchaient la petite rue qui monte vers Ankadivato pas loin d’une station d’essence. Quelques minutes plus tard, des policiers de trois unités d’élite envahissaient le périmètre. On a remarqué ceux issus de l’Unité Spécialisée d’Intervention venus d’Antanimora (USI), les élements de l’Unité d’Intervention Rapide (UIR) de Tsaralalana et du Service Anti-Gang d’Anosy (SAG). Après constat, les forces de l’ordre ont trouvé sur les corps des deux personnes abattues un pistolet de fabrication locale armé et prêt à être utilisé sur la première et un PA marque MAC 50 avec sept balles, également armé, dans les effets du deuxième bandit. Sur le champ, des recherches ont été entreprises pour éventuellement rattraper le troisième individu qui a pu s’esquiver. Et malgré le bouclage entrepris, il reste introuvable.

Selon toujours les informations qui nous sont parvenues, il y a une semaine que les élements de la police en civil suivaient les faits et gestes de cette bande, les menant dans des quartiers périphériques de la capitale, du nord au sud. Un travail de longue haleine qui a abouti à cette fusillade meurtrière d’hier. Par ailleurs, on apprend également que tôt dans la matinée d’hier, quatre individus ont essayé de cambrioler une maison à Antanimena. Alertées à temps, les forces de l’ordre étaient sur place. Les bandits ont vidé le lieu sans demander leur reste. Et les questions se posent pour savoir s’il s’agissait de la même bande armée. Une enquête est ouverte actuellement. Les policiers de la ville ne chôment pas, tellement les attaques à main armée et autres vols suivis de violences sont au quotidien des Tananariviens.

r.s.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

5 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici