- Publicité -
jeudi 1 décembre 2022
DomicileDossiersGlobal Media Forum à Bonn (Allemagne) :Les médias revisités dans toutes leurs...

Global Media Forum à Bonn (Allemagne) :Les médias revisités dans toutes leurs dimensions

« Media.Freedom.Values ». Le thème principal pour l’édition 2016 du Global Media Forum (GMF) a tourné autour de ces trois mots-clés qui, en gros, rassemblent les paramètres incontournables de la valeur démocratique. Ils étaient 2000 experts issus de différents domaines (médias, politique, réseaux sociaux, commerce, développement, société civile et universités) à participer au forum, du 13 au 15 juin dernier à Bonn, une ville fédérale de l’Allemagne. Trois jours durant, les professionnels des médias, les autorités internationales, les étudiants et autres acteurs ont échangé leurs expériences afin de réfléchir sur les enjeux actuels du journalisme ainsi que la liberté d’expression. Le journalisme de qualité respectant la paix et le développement durable a été maintes fois abordé durant l’événement. Zoom sur le plus grand congrès international des médias, organisé par Deutsche Welle, le service international de diffusion de l’Allemagne.

VP-UE Réveiller le sens de la réactivité.
VP-UE Réveiller le sens de la réactivité.

Alexander Graf Lambsdorff, Vice-Président du Parlement Européen : « La libérté de presse, une constante négociation ». L’effectivité de la liberté d’expression et par extension de la liberté de presse reste un vrai challenge universel. Produire des émissions mettant de côté les propagandes, faire des articles de presse qui réveillent le sens de la réactivité, véhiculer des informations pratiques pour les citoyens, ce sont surtout les vrais défis du journalisme moderne. Les médias et les institutions sont naturellement deux secteurs corollaires en constante négociation pour une vraie démocratie. Un «openspace » (espace public) pour les citoyens est toujours utile afin d’instaurer la liberté d’opinion utilisant ainsi les supports médias.

 

 

Ministre allemand des Affaires fédérales, de l’Europe et des médias : « Le pluralisme et la diversité des médias en régression ». Selon Franz Josef Lersh Mense, les contraintes économiques mondiales favorisent un recul de la diversité et du pluralisme des médias. Le modèle de business a changé et le journalisme ne pourrait que suivre cette tendance. Avec la situation actuelle constituée par une régression généralisée, il est important de défendre le journalisme de qualité bien que sa pratique ne soit jamais exemptée de risque puisqu’il traite des thèmes complexes, à l’exemple de l’immigration en Europe. Nous, en Allemagne, nous instaurons des règles de conduite avec tous les acteurs des médias afin de défendre un journalisme libre et transparent.

“Deutsche Welle freedom of speech award”: La palme est revenue à un rédacteur en chef turc. Avec la dégradation préoccupante de la liberté de presse (indice 2016, Reporter Sans Frontières), la situation de la Turquie a été mise sous les projecteurs du GMF. Après la publication d’un article de 134 caractères seulement sur son journal, sous une forme satirique, Ergin Sedat, rédacteur en chef du quotidien « Hürriyet » a été victime de deux tentatives de meurtre à son encontre. Durant son discours, il se dit avoir un sentiment mitigé : « Je dois avouer que j’ai un sentiment partagé sur ce prix. Recevoir une récompense pour la liberté d’expression, n’est pas une heureuse occasion. Je viens d’un pays qui a perdu de nombreux journalistes et auteurs réputés, à cause d’assassinats et de terrorisme. Un de mes prédécesseurs, à la rédaction en chef de Hürriyet fait partie de cette liste.» selon lui, l’Europe n’est pas à l’abri de ces nombreuses attaques contre la lib erté de la presse, regrette le rédacteur en chef, qui montre du doigt la Hongrie et la Pologne. Comment garantir la presse et à quelles valeurs rester fidèle? Ce sont les questions préoccupantes du journalisme, avance le bénéficiaire du prix GMF 2016. Après les attentats dans son lieu de travail par les membres du parti AK du président Erdogan, il a été forcé de recruter des « bodyguards » et de rouler sur une voiture blindée. Cela montre à quel point le journalisme est « chaud » en Turquie. Ergin n’a pas manqué d’exprimer sa déception à propos de la décision du parlement allemand à reconnaître le génocide arménien de 1915. « Cela pourrait entraver les efforts de réconciliation entre la Turquie et l’Arménie, Ergin » a-t-il dit. La Turquie figure parmi les pays les plus vulnérables en matière de liberté d’expression. L’année dernière, 150 ordonnances de censure par l’Etat ; 2,5 millions USD d’amendes versés par les journaux en 2009. Des chiffres qui en disent long.

 

Madagascar a été représenté par le vice-Président de l’ordre des journalistes de Madagascar et journaliste de Midi Madagasikara.
Madagascar a été représenté par le vice-Président de l’ordre des journalistes de Madagascar et journaliste de Midi Madagasikara.

Président de la République Fédérale d’Allemagne : Pour un journalisme incorruptible et basé sur les faits. « Avec l’abondance croissante des informations disponibles en ligne, la communauté mondiale a besoin de mettre en place un débat fondé sur les valeurs et les orientations devant dicter nos façons de penser, de s’exprimer et surtout la manière dont nous devons nous traiter, les uns et les autres » a rapporté le Président Joachim Gauck de l’Allemagne dans son message vidéo destiné pour les 2000 forumistes du GMF. «Jamais auparavant nous avons eu tant des possibilités de s’informer comme aujourd’hui. Mais nous voyons en même temps les possibilités croissantes de manipulation et de désinformation par certaines personnes. Pour cette raison, il est donc nécessaire de consacrer les réflexions sur le modèle de journalisme fiable auquel nous pouvons faire confiance car incorruptible et véhiculant des informations fondées. » a-t-il poursuivi. Deutsche Welle a été salué par Gauck pour son rôle en tant que support fiable traitant toutes les crises et les conflits du monde moderne, bénéficiant la confiance du monde entier. » L’ancienne salle plénière du Parlement allemand fournit la toile de fond du Forum mondial des médias, offrant une atmosphère d’ouverture et de transparence, deux critères importants pour maintenir une inspiration pour les participants.

Reportage réalisé par Didi Ratsimbazafy

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici