- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileÀ lireEn pré-campagne pour 2018 : Double langage de Ravalomanana

En pré-campagne pour 2018 : Double langage de Ravalomanana

Marc Ravalomanana est un allié ingérable pour le régime.
Marc Ravalomanana est un allié ingérable pour le régime.

L’ancien président continue de briller par son double langage vis-à-vis du régime.

Pendant que les opposants revendiquent la démission du président de la République pour aboutir à la mise en place d’une nouvelle transition, l’ancien président Marc Ravalomanana poursuit sa pré-campagne en vue des Présidentielles de 2018. D’ailleurs, sa candidature a été déjà annoncée. Samedi dernier, Marc Ravalomanana était à Arivonimamo, dans la région Itasy. La raison avouée de cette descente est de se mettre à l’écoute des doléances de la population locale. Pour certains observateurs, le président national du TIM a profité de la grogne autour de l’exploitation aurifère controversée de Soamahamanina pour  y mener une opération de charme. Dans ses discours, Marc Ravalomanana a confirmé sa candidature en 2018. Il a par ailleurs réitéré son opposition à toute forme de coup d’Etat, son attachement à la démocratie et à l’Etat de droit et à la Justice qui ne vole pas les biens d’autrui.

Ambiguïté. Visiblement, le double langage de Marc Ravalomanana continue de surprendre. Samedi dernier à Arivonimamo, il n’a pas manqué de dénoncer les défaillances du régime en place, tout en refusant de se positionner dans l’opposition. Contrairement aux politiciens de la plateforme « Mitsangana Ry Malagasy » qui n’ont pas caché ce qu’ils veulent exactement. L’ancien président entretient l’ambiguïté pour soigner sa position économique, voire judiciaire, vis-à-vis du régime. Officiellement, le TIM est dans le pouvoir, mais il n’est pas membre de la nouvelle plateforme pro-régime composée entre autres du HVM, du Leader-Fanilo, du MDM, de l’AMP (Ampela Manao Politika), du MTS…

Allié ingérable. Pour le HVM, le TIM est un allié ingérable. On a besoin de lui, mais on ne peut pas entièrement avoir confiance en lui. Il y a des moments où les 21 députés TIM à l’Assemblée nationale pouvaient faire le beau et le mauvais temps. Marc Ravalomanana en est bien conscient. De temps en temps, il en profite pour acculer le régime sur certains « dossiers ». Au sein du gouvernement, le ministre Rolland Ravatomanga, considéré comme ayant la bénédiction du TIM, fait profil bas. On n’a jamais entendu ce membre du gouvernent faire des déclarations accablantes contre le régime en place. On sait pourtant que Rolland Ravatomanga joue l’intermédiaire accrédité entre le président de la République Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana. C’est en quelque sorte un « facilitateur d’une alliance compliquée».

Recueillis par R. Eugène

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

30 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici