- Publicité -
vendredi 1 juillet 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireChaîne Pénale Anti-Corruption : Nivo Ratiarison auditionné ce jour pour un détournement...

Chaîne Pénale Anti-Corruption : Nivo Ratiarison auditionné ce jour pour un détournement de 400 millions Ariary

Nivo Ratiarison sera auditionné au parquet de la CPAC ce jour.
Nivo Ratiarison sera auditionné au parquet de la CPAC ce jour.

Le Directeur territorial du Bianco Analamanga, le Général Benjamina Ratovoson a fait savoir que cinq individus sont impliqués dans cette affaire.

Le sort du Directeur de Cabinet du Ministère de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions sera connu ce jour. Le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) ayant terminé son enquête concernant l’affaire de détournement au niveau de l’Office de la Radio et Télévision Malagasy (ORTM), le dossier sera donc déféré au parquet de la Chaîne Pénale Anti-Corruption (CPAC) aux 67Ha ce jour. Joint au téléphone hier soir, le Directeur territorial du Bianco Analamanga, le Général Benjamina Ratovoson a confirmé cette information. A entendre les explications de ce haut responsable, cinq individus sont impliqués dans cette affaire. Parmi eux figure le Dircab du Ministère de la Communication. Cette fois-ci donc, ce n’est plus une rumeur. Nivo Ratiarison fait réellement l’objet d’une poursuite judiciaire. Selon toujours le Directeur territorial du Bianco, branche Analamanga, de nombreux chefs d’inculpation pèsent contre lui. En effet, le Directeur de Cabinet du Ministère de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions serait poursuivi entre autres, pour détournement de fonds, détournement de matériels, franchises illégales, corruptions actives, corruptions passives, falsification de documents, faux et usage de faux.

Peine d’emprisonnement. La question est de savoir si les fonctionnaires impliqués dans cette affaire vont pouvoir s’échapper à une peine d’emprisonnement. Hier, le Général Benjamina Ratovoson a fait savoir que la valeur des fonds et des matériels détournés dans cette affaire est estimée à 400 millions d’Ariary. C’est ce qui aurait été révélé durant l’enquête à Ambohibao. Faut-il rappeler qu’à l’origine de cette affaire, les responsables ont fait la découverte de malversations dans la gestion des recettes publicitaires au niveau de la Télévision et de la Radio nationale. Le détournement d’une somme de 3,4 millions d’Ariary correspondant à des annonces publicitaires d’Airtel Madagascar aurait attisé les soupçons. Une somme que Nivo Ratiarison aurait versée dans son compte personnel le 15 juin 2016. Jusqu’ici, le département ministériel concerné par cette affaire continue de jouer la carte de la discrétion. Le ministre de tutelle devrait sortir de son mutisme ne serait-ce que pour éclaircir l’opinion. Bon nombre d’observateurs se demandent également si ce haut responsable sera maintenu à son poste malgré cette poursuite judiciaire.

Davis R

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

9 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici