- Publicité -
mardi 28 juin 2022
DomicileCultureNully Ratomosoa : « Misarangotra » en bonne voie !

Nully Ratomosoa : « Misarangotra » en bonne voie !

Nully Ratomosoa continue de jouer sur scène les titres qui vont composer « Misarangotra ».
Nully Ratomosoa continue de jouer sur scène les titres qui vont composer « Misarangotra ».

Il n’est connu que des mélomanes et des amoureux de jazz. Nully Ratomosoa, dont le premier album : « Misarangotra » est en cours d’enregistrement, est pourtant un musicien ou plutôt un trio à suivre de près. Le groupe ou plutôt ses compositions sont à découvrir à l’Hôtel de l’Avenue ce vendredi.

Rien ne l’arrête ! Après des prestations endiablées au Craam, à l’Hôtel de Ville à l’occasion du carnaval de Madagascar, au Trass, à l’Is’art galerie… Nully Ratomosoa poursuit son petit bonhomme de chemin. Lentement peut-être, mais sûrement ! Après avoir été au second plan, pendant des années, le jeune bassiste décide en effet, au début de l’année 2015 de prendre sa carrière en main. Il s’entoure d’Ulys à la guitare et de Tiavina à la batterie. Des musiciens, qui, demain soir, seront toujours et encore au rendez-vous. Pour le bassiste, plus question en effet de perdre son temps. Toute occasion est à prendre pour partager et imprégner les gens de sa musique. Demain soir, il sera donc à nouveau sur le devant de la scène pour faire entendre « Misarangotra ». L’album qui couronnera ces longues années dans le milieu et qui marquera un pas de plus pour ce jeune bassiste dont le nom s’inscrira sans aucun doute plus tard parmi les plus grands jazzmen de la Grande Ile. En attendant la sortie de « Misarangotra », l’année prochaine, rendez-vous est donc pris à l’Hôtel de l’Avenue demain soir pour découvrir ce jazzman qu’on confondrait avec un héritier de Bob Marley.

L’habit ne fait pas le moine. Les gens ont souvent tendance à étiqueter de reggaeman ceux qui portent des dreads. Ce n’est pourtant pas toujours le cas ! La preuve ? Nully Ratomosoa. Avec son look, ses colliers en corne de zébu et sa coiffure, on le prendrait effectivement pour un reggaeman. Et pourtant non ! Le jazz, c’est cette musique qui le passionne. C’est le genre dans lequel il aimerait se faire un nom et se bâtir une carrière. En effet, le jeune homme a décidé de se mettre à l’épreuve en interprétant ses propres titres qui, en attendant la réalisation de son projet « Misarangotra », vont être joués sur scène. « Le répertoire retracera en quelque sorte tous les chemins, les obstacles par lesquels je suis passé avant d’en arriver là où je suis aujourd’hui. D’ailleurs, tous les morceaux qui seront interprétés le jour J parlent presque tous de musique et de la vie en général », précise Nully. Encore méconnu du grand public, ce jeune musicien qui a fait ses débuts auprès de Tence Mena, forgé son jeu en accompagnant des musiciens comme Silo, ou Joël Rabesolo, joué avec de grandes stars de la musique tropicale comme Tsiliva, ou Din Rotsaka, va se dévoiler aux amoureux de bonne musique à l’Hôtel de l’Avenue Analakely.
Mahetsaka

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici