- Publicité -
vendredi 1 juillet 2022
- Publicité -
DomicileEconomieCAMM : Organisation d’un colloque international sur l’arbitrage

CAMM : Organisation d’un colloque international sur l’arbitrage

« On est à l’heure du bilan de l’application de la loi sur l’arbitrage à Madagascar  », dixit Johary Ravaloson, le Secrétaire général du CAMM.
« On est à l’heure du bilan de l’application de la loi sur l’arbitrage à Madagascar », dixit Johary Ravaloson, le Secrétaire général du CAMM.

Dix-sept ans après l’adoption de la loi sur l’arbitrage à Madagascar, le CAMM (Centre d’Arbitrage et de Médiation de Madagascar) est à l’heure de bilan de son application.

La sécurité juridique des échanges commerciaux et des investissements promouvant les affaires économiques fait partie des priorités du pays. Et la promotion de cette sécurité juridique passe par le développement d’une culture favorable aux modes alternatifs de résolution de litige dont l’arbitrage, dans l’esprit des décideurs politiques, des opérateurs économiques et des acteurs du monde judiciaire. Dix-sept ans après l’adoption de la loi sur l’arbitrage à Madagascar, le CAMM (Centre d’Arbitrage et de Médiation de Madagascar) est à l’heure de bilan de son application. Raison pour laquelle, un colloque international sur l’arbitrage sera organisé du 18 au 20 octobre 2016 à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo.

Augmenter le recours. Cet événement réunira les universitaires, les opérateurs économiques, des praticiens des règlements alternatifs de litiges, des avocats, des magistrats, des étudiants nationaux et étrangers, et ce, dans le cadre d’une approche transversale et pluridisciplinaire. « L’objectif consiste à faire connaître l’évolution de la connaissance et de la pratique de l’arbitrage à Madagascar ainsi que la consolidation comparative des compétences des praticiens avec un partage de bonnes pratiques. La résolution sur l’arbitrage dans un cadre institutionnel national et international n’est pas en reste, en plus de la publication des actes du colloque. Le but est également de sensibiliser tous les acteurs du secteur privé, du pouvoir public et de la société civile afin d’augmenter le recours aux règlements alternatifs de litiges », a évoqué Johary Ravaloson, le Secrétaire général du CAMM lors d’une conférence de presse hier.

Formation. En outre, «les arbitres malgaches n’ont pas encore assez de pratiques pour acquérir plus d’expérience en matières d’arbitrage. L’organisation de ce colloque international permettra ainsi de renforcer leurs capacités via une formation continue. Chaque année, nous travaillons avec des spécialistes en la matière pour former les arbitres malgaches. Cette fois-ci, nous avons choisi de faire intervenir plusieurs acteurs issus de divers secteurs d’activités pour partager leurs expériences en arbitrage et faire connaître les dernières avancées en la matière », a-t-il rajouté.

Ethique. Notons que les pratiques malgaches, mauriciennes, tunisiennes et françaises seront partagées durant ce colloque international. La question d’éthique autour des questions de la nature contractuelle ou institutionnelle de l’arbitrage, du conflit d’intérêt et de la fraude à l’arbitrage, ainsi que la lutte anticorruption y sera également évoquée. Ce n’est pas tout ! L’arbitrage des litiges relatifs aux investissements, avec des focus international et régional sera également débattu lors de cet événement.

Navalona R.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici