- Publicité -
mercredi 29 juin 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueUnion Européenne : Pour une élection présidentielle inclusive en 2018

Union Européenne : Pour une élection présidentielle inclusive en 2018

Koen Vervaeke et l’ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar reçus par la ministre des Affaires Etrangères Atallah Béatrice, hier, à Anosy.
Koen Vervaeke et l’ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar reçus par la ministre des Affaires Etrangères Atallah Béatrice, hier, à Anosy.

Koen Vervaeke prône une élection présidentielle inclusive et la plus transparente et crédible possible en 2018.

Une mission de suivi électoral déployée par l’Union Européenne et conduite par Koen Vervaeke, Managing Directeur pour l’Afrique au service Européen pour l’Action Extérieure (SEAE), se trouve dans nos murs du 28 septembre au 12 octobre 2016. Les membres de cette mission ont été reçus hier au ministère des Affaires Etrangères à Anosy. A l’issue de sa rencontre avec le chef de la diplomatie malgache, Atallah Béatrice, Koen Vervaeke a fait savoir que la mission de l’Union européenne entre dans le cadre de la préparation des élections qui auront lieu en 2018. « J’ai rencontré la ministre des Affaires Etrangères que je connais bien car à l’époque, nous avons travaillé ensemble parce qu’elle était présidente de la CENI-T. Et c’est dans le cadre des élections de 2018 que nous sommes ici. Je mène une délégation d’experts électoraux de l’Union européenne qui sont ici, ensemble avec les partenaires malgaches pour formuler des recommandations, trouver comment renforcer les cadres législatifs des élections. L’ambition, je crois que Madagascar la partage avec l’Union Européenne, c’est d’arriver à des élections inclusives, les plus transparentes et crédibles possibles », a expliqué le chef de la mission de suivi électoral de l’Union européenne.

Réconciliation. La mission de suivi électorale de l’Union européenne s’est dite satisfaite des élections de 2013. « Maintenant, je crois que l’ambition, c’est d’avoir des élections qui vont vraiment consolider la démocratie ici à Madagascar », a souligné Koen Vervaeke. Interrogé si la situation politique qui prévaut permettrait d’atteindre les objectifs, ce dernier de répondre : « Je crois que ce qu’il y a de plus important, c’est le moment. Nous sommes à deux ans des élections. Tous les travaux peuvent être encore faits pour non seulement améliorer et perfectionner les cadres légaux et opérationnels, mais aussi pour avancer dans la réconciliation. Là, il y a encore un travail à faire et je crois que le temps est propice d’avancer sur ces dossiers-là. » A rappeler que l’Union Européenne a déployé une mission d’observation électorale à Madagascar lors des élections présidentielles et législatives de 2013. A l’issue de cette mission, un rapport final contenant 31 recommandations a été présenté publiquement début 2014.

R. Eugène

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici