- Publicité -
samedi 2 juillet 2022
- Publicité -
DomicileVisionSoamahamanina, un exemple à méditer pour le pouvoir

Soamahamanina, un exemple à méditer pour le pouvoir

La localité de Soamahamanina et ses habitants vont maintenant quitter les devants d’une actualité qui se nourrissait ces dernières semaines des heurts violents avec les forces de l’ordre. L’enlèvement de tous les engins de la société chinoise Jiuxing  Mines du site aurifère de ce gros bourg mett pour l’instant fin à ce bras de fer mettant aux prises autorités publiques et  paysans décidés à ne pas se laisser faire.

Soamahamanina, un exemple à méditer pour le pouvoir

Soamahamanina était devenu le symbole de la résistance d’une partie de la population contre le diktat d’un pouvoir central décidé à faire exploiter un site aurifère par des investisseurs chinois. Ce qui n’était au début qu’un conflit local est devenu, par l’intermédiaire des médias, une question intéressant l’ensemble de la communauté nationale. Une grande partie de l’opinion a très vite pris fait et cause pour ces centaines de paysans décidés à ne pas abdiquer malgré les méthodes musclées des forces de l’ordre. Violence, il y a eu de la part de ces dernières, mais face aux caméras des journalistes, les manifestants ont hurlé leur désespoir. Tout le monde attendait de voir ce qui allait se passer ce jeudi 6 octobre. Malgré la présence massive des gendarmes sur place, il n’y a pas eu d’affrontements. La situation a été désamorcée par l’évacuation du site par la société chinoise. Les journalistes présents sur place ont pu le constater après avoir été autorisés à se rendre sur les lieux. Dans ce cas d’espèce, c’est donc la sagesse qui l’a emporté et les autorités ont réussi, en accord avec les exploitants chinois à désamorcer une situation devenue explosive. Ces quelques arpents de terre ne méritaient pas la survenue de troubles qui auraient du s’étendre bien au-delà de la région. Pour le pouvoir central, la leçon mérite d’être retenue. Il est impératif de recueillir l’avis de tous avant d’octroyer une quelconque licence d’exploitation. Nul ne doute que les sentiments des manifestants ont été exacerbés par des personnes venant de l’extérieur de la ville et ont conduits à ces affrontements violents, mais l’essentiel est d’avoir mis fin à cette impasse où l’on se trouvait. D’autres cas similaires à celui de Soamahamanina existent et devraient donc être résolus de manière pacifique.

Patrice RABE

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici