- Publicité -
dimanche 26 juin 2022
DomicilePolitiqueTsarasaotra : Rencontre secrète entre le TIM et « Mitsangana ry Malagasy...

Tsarasaotra : Rencontre secrète entre le TIM et « Mitsangana ry Malagasy »

La rencontre s’est tenue dans la discrétion totale, mais a vu la présence de représentants de l’Union européenne.

La rencontre a duré environ 45 minutes, de 18h 30 à 19h 15. C’était hier à la Résidence de l’Union européenne à Tsarasaotra entre les représentants de la plateforme de l’opposition « Mitsangàna Ry Malagasy » et ceux du TIM. La délégation de « Mitsangàna Ry Malagasy » a été composée de Hajo Andrianainarivelo, Christine Razanamahasoa, Jean Louis Robinson et le Général Camille Vital. Tandis que le TIM a été représenté par son président national Marc Ravalomanana et son secrétaire général Olivier Donat Andriamahefamparany. La rencontre a été assistée par le directeur général pour l’Afrique du service diplomatique européen qui est en mission à Madagascar Koen Vervaeke et l’ambassadeur de l’Union européenne, Antonio Sanchez Benedito. D’après nos sources, ce n’était pas une simple rencontre, mais une réunion de consultation à deux ans des prochaines élections présidentielles. Puisque la rencontre s’est tenue dans la discrétion totale, les deux parties en présence n’ont fait aucune déclaration après le rendez-vous.

Endroit assuré. Si cette réunion entre la plateforme « Mitsangàna Ry Malagasy » et le TIM de Marc Ravalomanana s’est tenue à la Résidence de l’Union européenne à Tsarasaotra, l’opposition représentée par le « Dinika ho Fanavotam-Pirenena » ou DFP a ouvert hier dans la matinée son conseil national au sommet. Conseil national prévu se terminer ce jour. Cette fois-ci, pour éviter la perturbation menée par les forces de l’ordre, comme c’était le cas lorsqu’ils envisageaient d’organiser leur « Assemblée Générale » au gymnase couvert de Mahamasina, les opposants ont trouvé un endroit assuré, l’Institut Supérieur du Travail Social (ISTS) sis à Andoharanofotsy. L’ISTS est un établissement catholique. Est-ce donc par hasard que les opposants l’ont choisi pour abriter leur conseil national au sommet ? A rappeler que les évêques catholiques n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer les défaillances du régime en place. Certains partisans du régime les ont accusés de fomenteurs de coup d’Etat. En tout cas, le « DFP » rendra public ce jour les résolutions de son conseil national.

R.Eugène

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici