- Publicité -
vendredi 1 juillet 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueSommet de la COMESA : Atallah Béatrice explique

Sommet de la COMESA : Atallah Béatrice explique

Le chef de la diplomatie malgache.
Le chef de la diplomatie malgache.

La ministre des Affaires Etrangères Atallah Béatrice défend le succès du Sommet de la COMESA. Interview.

 Midi : Certaines voix s’élèvent pour dire que le 19e Sommet de la COMESA est un échec. Votre opinion ?

AB : « Nous écoutons tout le monde et nous avons entendu cela, bien qu’elles soient assez marginales. Mais je dois dire que ce n’est que la continuation de ce qui a commencé il y a assez longtemps, plus précisément, depuis que l’opinion publique a été avertie de l’accueil par Madagascar de ces rendez-vous internationaux. Leur plan de communication a été préparé et opéré de manière assez simple ! Avant l’évènement, dire que ce sont des dépenses inutiles, pendant l’évènement, dire qu’il ne faut pas autant de dispositif de sécurité et que c’est mal organisé et après l’événement, dire que c’est un échec. Ils ne font que continuer ce qu’ils ont déjà commencé. Restez attentifs, ils ne vous parleront jamais de contenu ou de retombées ! »

Midi : Donc pour vous, la venue peu nombreuse de chef d’État n’est pas un échec ?

AB : « Si vous suivez les relations internationales, vous remarquerez que le succès ou l’échec d’un sommet se juge plus sur les réponses politiques qu’il apporte aux grands problèmes contemporains : développement et inégalités, migrations, terrorisme, climat, conflits armés, etc. C’est la première fois que nous en accueillons à Madagascar et je pense que notre responsabilité est aussi d’expliquer quelle est la raison d’être des Sommets ! Vous savez, le monde dans lequel nous vivons fait face à des défis importants, dont ceux que je viens de citer. Un sommet est un rendez-vous diplomatique que l’on définit pour pouvoir prendre des décisions au plus haut niveau, c’est-à-dire à un niveau « Chef d’État ». C’est ainsi défini, même si dans la pratique, la présence physique de tous les Chefs d’Etat n’est pas systématique, puisqu’ils peuvent se faire représenter, voire intervenir par vidéo-conférence dans certaines circonstances. Si vous vous arrêtez donc sur les présences physiques pour préjuger du succès ou de l’échec d’un Sommet, vous allez immanquablement faire des erreurs, or c’est parfaitement ce que ces personnes malintentionnées vous poussent à faire. C’est vous dire que contrairement à ce que certains veulent faire croire à l’opinion, un chef d’État ne se déplace pas pour ses convenances personnelles. Ce sont des personnalités qui ont des impératifs importants, bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer. C’est aussi vous dire que les personnalités qui se rendent dans un Sommet, qu’elles soient vice-président, Chef de Gouvernement ou Ministre sont forcément détentrices de pouvoirs et peuvent s’exprimer au nom de leurs pays respectifs. Au-delà des présences personnelles des Chefs d’État, qui est très important, je n’en disconviens pas, le succès ou l’échec d’un sommet se juge sur les réponses politiques que nous sommes capables d’apporter à notre monde. »

Midi : Quelles sont donc les personnalités qui ont réellement participé au sommet du COMESA ?

AB : « Plusieurs pays ont été représentés par leur vice-président : le Kenya, le Soudan, le Burundi, les Comores. Vous avez sûrement remarqué que le Premier ministre du Swaziland a lu l’allocution de Sa Majesté le Roi Mswati III. Beaucoup de Ministres des Affaires étrangères, ceux en charge du Commerce, de l’Industrie, de la Justice, du Genre, du Travail ainsi que le vice-président de la Commission [i]de l’Union Africaine étaient présents. Mais comme je vous l’ai dit, au lieu de nous arrêter sur les personnalités, essayons d’attirer l’attention de nos concitoyens sur le contenu et sur les retombées. Plusieurs journalistes l’ont fait tout au long de l’évènement, je tiens à les en remercier. Car focaliser l’intérêt sur la présence ou non des personnalités, c’est insulter le peuple malagasy. S’il le faut, je vais vous rappeler le thème de ce 19e Sommet : « Pour une industrialisation inclusive et durable ». Je vous l’assure, si vous sondez l’avis de nos opérateurs économiques aujourd’hui, leurs intérêts se porteront plus sur les avancées qu’apporte le Sommet plutôt que de savoir qui y a participé. »

Midi : Parfois les attaques vous sont aussi dirigées personnellement.

AB : « Elles ne sont pas contre moi. En tout cas, je ne les prends pas personnellement pour telles. Elles sont parfois faites à travers ma personne, mais le but est ailleurs, et ce, depuis le début. Madagascar termine le sommet de la COMESA et est à quelques semaines de l’accueil du sommet de la Francophonie. Repensez au plan de communication dont je vous ai parlé au début et vous comprendrez. »

Recueillis par R. Eugène

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici