- Publicité -
jeudi 1 décembre 2022
DomicileEconomieExtension du Port de Toamasina : « Début des travaux au quatrième...

Extension du Port de Toamasina : « Début des travaux au quatrième trimestre 2017 », selon le DG de la SPAT

Le premier vice-président de la JICA (Agence Japonaise de Coopération Internationale), Koshikawa Kazuhiko, accompagné par le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana a effectué une visite du Port Toamasina, hier. A l’occasion, le DG de la SPAT (Société du Port à gestion Autonome de Toamasina), Avellin Christian Eddy a affirmé que le retard économique de Madagascar est un atout. Interview.

 

Midi Madagascar (MM). Le financement de la JICA pour le projet d’extension du Grand port est acquis. Qu’en est-il de la suite du processus ?

Avellin Christian Eddy (ACE). Nous avons déjà les dossiers d’appel à manifestation d’intérêt, pour le recrutement de consultant expert en travaux de construction de port. Ensuite suivront les appels d’offres pour les différents travaux. Le premier concernera les digues ou brise-lames. En effet, les travaux se feront en plusieurs phases et la première devrait s’achever vers 2020. Cela va déjà permettre d’accroître la capacité du port.

  1. Quelle est la capacité actuelle du port et quels seront les changements après l’extension ?

ACE. La capacité du port est actuellement très limitée, car elle ne peut pas accueillir des bateaux de plus de 11 mètres de tirant d’eau. De ce fait, les transporteurs qui ont des bateaux très chargés vont d’abord vers les ports voisins pour décharger les cargaisons. Mais lorsque l’extension sera faite, on pourra avoir jusqu’à 16m de profondeur. On pourra alors accueillir n’importe quel navire. En ce qui concerne les flux de marchandises, cela dépend surtout de la conjoncture économique mais nous estimons déjà une hausse de 7% avec l’évolution actuelle.

  1. Qu’en est-il de l’aspect environnemental ?

ACE. Nous savons que les Japonais figurent parmi les plus soucieux de l’environnement, dans ce monde. Des études ont été faites et le projet a obtenu le permis environnemental. Dans la réalisation des travaux, les impacts sur l’environnement seront minimisés. Des solutions ont été trouvées pour les divers problèmes qui se sont présentés, si je ne cite que les coraux qui seront transplantés sur le grand récif de Toamasina.

  1. Pouvez-vous parler des avantages économiques ?

ACE. Ce projet d’extension bénéficie à l’économie malgache et à l’amélioration de l’image du pays. Il y a également les transferts de connaissances et de technologies, ainsi que la création d’emploi. Il conditionnera le développement du secteur des ressources minérales à Madagascar. Ce pays peut devenir un pôle économique. Notre retard économique nous permet de détenir des réserves de ressources minérales, alors que celles des autres pays commencent à s’épuiser. Avec un plus grand port, l’intensification d’activités comme celles du transport aérien, routier, fluvial et ferroviaire est attendu. Les grandes industries ne seront pas en reste, dès que nous aurons la capacité d’accueillir les gros navires.

Recueillis par Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

4 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici