- Publicité -
jeudi 30 juin 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueNarson Rafidimanana à Andohatapenaka : « L’intérêt général doit primer sur...

Narson Rafidimanana à Andohatapenaka : « L’intérêt général doit primer sur la politique »

Le ministre auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement, Narson Rafidimanana lors de la pose de la première pierre de la gare routière d’Andohatapenaka (Photo fournie)

Pour le ministère auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement (M2PATE), il n’est pas question de reculer : la gare routière sise à Andohatapenaka sera bel et bien construite nonobstant les divergences politiques.

Hier a été posée justement la première pierre de cette gare routière par le ministre de l’Aménagement du Territoire, Narson Rafidimanana, le ministre des Transports, Benjamina Ramarcel, le directeur général de Total Madagascar, Laurent Stouffe et le vice-président de la CNT (Confédération Nationale des Transporteurs), Tamboholava Grégoire.

Intérêt général. Comme à l’accoutumée, le M2PATE a son leitmotiv : travailler au profit de la population, réaliser des travaux d’intérêt général. D’ailleurs, Narson Rafidimanana l’a souligné hier. « Cette gare routière servira tous les Malgaches et  non une minorité. De là naîtra la solidarité. Mettons de côté les divergences politiques », a-t-il déclaré devant les journalistes. Mais il ne s’est pas contenté d’affirmer l’importance de cette infrastructure. « J’appelle à ce que nous préservions ce bâti. Nous devons être vigilants par rapport aux agissements de ceux qui ne sont pas fiers d’avoir en leur possession une gare routière de cette envergure », a-t-il ordonné. D’ailleurs, ses paroles ont été appuyées par Tamboholava Grégoire, le vice-président de la CNT : « Nous, transporteurs, nous engageons à préserver cette construction ». Par ailleurs, Narson Rafidimanana a promis d’étendre des projets de ce genre dans les autres provinces de Madagascar.

Smart city. La vision de l’Etat et de Total Madagascar va donc loin. En effet, ils pensent mettre sur pied, au cœur de la ville d’Antananarivo, un « smart city ». D’après Laurent Stouffe, Total Madagascar est toujours prêt à apporter sa contribution dans le développement de Madagascar. « Cette démarche se traduit (…) par la fourniture d’énergie renouvelable », a-t-il précisé. Et lui de marquer qu’ « en tant que bailleur de fonds, nous avons décidé de soutenir ce projet présidentiel ». La directrice des Infrastructures et des Projets Présidentiels (DGIPP), Rajaonarivo Lalao Mbolatiana, a quant à elle rappelé que « cette gare routière peut accueillir jusqu’à 120 véhicules et les travaux y afférents s’étendront sur une période de six à neuf mois avec un budget estimatif de six milliards d’Ariary ». Tous ces responsables ont assuré que des négociations sont entamées avec les transporteurs pour éviter les différends. Notons que du riz et deux bœufs ont été offerts à la population riveraine hier de la part de l’Etat.  

Aina Bovel

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici