- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicileSociété105e session des ministres ACP : Penser à l’ACP d’au-delà de 2020

105e session des ministres ACP : Penser à l’ACP d’au-delà de 2020

Juste après le dialogue politique d’Antsiranana, le ministre du Commerce Armand Tazafy est actuellement ici à Bruxelles pour les discussions dans le cadre de la 105e session du conseil des ministres ACP et de la 42e session du conseil des ministres ACP-UE.

« Nous souhaitons des débats intéressants lors de cette session, a déclaré hier le S.G. de l’ACP aux membres de la fédération des centres de presse de l’ACP. Les Accords de Partenariat Economique APE sont censés favoriser les ACP et non les léser. Il faut penser au-delà de 2020. Selon le Dr Patrick Gomes « Les pays ACP ont un rôle à jouer dans le multilatéralisme. Il faut une garantie de dynamisme pour nos économies, tout comme il faut prévoir des mécanismes favorisant des développements ». Selon lui, au courant de ces 40 dernières années, il y a des valeurs créées. Le poids démographique et numérique de l’ACP constitue un marché considérable. « Nous représentons quelque 50% de la composition des Nations Unies. Nos ressources naturelles sont immenses ». Avec tous les pays présents, ils ont des piliers stratégiques avec le commerce et l’investissement, l’industrialisation et les services et en troisième lieu les sciences et technologie et tous les transferts allant dans ce sens. « Avec 40 ans d’unité derrière nous, on peut travailler avec l’UE, mais on peut ne pas travailler avec elle aussi. Beaucoup de pays ont démontré des centres d’excellence qui sont autant d’outils pour la coopération Sud-Sud. Les deux parties ont besoin l’une de l’autre. Le défi de niveau mondial l’exige ». Au président du comité des ambassadeurs ACP Teshome Toga Chanaka, ambassadeur d’Ethiopie de dire « on travaillera dans le respect et l’égalité. Et tout ceci a besoin d’un engagement politique fort ».

Par la même occasion, le S.E. de l’ACP Patrick Gomes a félicité la venue et le travail accompli par la fédération des clubs ACP dirigé à Bruxelles par le Rwandais Safari Gaspard et son C.A. composé de présidents de centre de presse représentant l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique de l’Est, l’Afrique australe, les Caraïbes et le Pacifique. Madagascar en fait partie par le biais d’Anny Andrianaivonirina du Centre de presse malgache.

Anny Andrianaivonirina  

Envoyée spéciale à Bruxelles

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici