- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicileÀ lireEffondrement du tunnel d’Ambanidia : Fausse rumeur et panique généralisée à...

Effondrement du tunnel d’Ambanidia : Fausse rumeur et panique généralisée à Tana

La photo truquée sur facebook qui a contribué à semer la panique à Tana.

Il a fallu une photo truquée et balancée sur le réseau social et le tour était joué pour le déstabilisateur. Un acte qui aurait  cartonné si l’on se mesure à son impact. En milieu d’après-midi, hier, une vraie psychose a gagné tout Tana. L’image du tunnel d’Ambanidia qui venait de s’écrouler avec en arrière plan un nuage de poussière bien travaillé par logiciel a fait le tour de l’internet. La puissance virale de la grande toile a fait que la rumeur a touché un nombre inimaginable de gens. Tout Tanà a été au courant en un temps record. Des auditeurs sont intervenus directement par téléphone sur les radios locales pour partager les informations. Toute cette précipitation n’a pu qu’intensifier l’effet de la fausse nouvelle. Tout le monde s’est appelé pour s’informer. A un certain moment, les réseaux téléphoniques ont même été saturés mais vite rétablis. La circulation a été bloquée  d’un seul coup et des embouteillages monstres se sont produits dans le centre-ville. Autant de faits qui montrent la panique inimaginable sur Tana hier. Les éléments des sapeurs pompiers sont venus sur place pour constater les faits. Idem pour les médias  aussitôt  alertés se  sont rués sur les lieux. Des autorités, elles aussi, troublées par la rumeur sont venues visiter l’endroit pour constater la véracité de la rumeur. Il y eut donc  plus de peur que de mal puisque le tunnel qui datait pourtant de 1937 tenait solidement  malgré les petites fissures et les gouttes d’eau qui filtrent de son béton. Cependant comme il est habituel dans cette situation, les profiteurs s’en sont donnés à cœur joie. Profitant du désordre, les détrousseurs ont raflé tout ce qui était à portée de main. Les marchands sur les trottoirs ont vite fait de plier bagage. Le fait d’hier a confirmé que la population reste vulnérable aux rumeurs. C’est  une ambiance délétère  qui  envahit  le quotidien des Tananariviens. Il faut ajouter à cela l’insécurité qui règne  en milieu urbain et il est  facilement compréhensible  que les gens n’aient  pas envie de penser au développement. Une barrière psychologique avant tout…   

D.R

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici