- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicileSociétéDéveloppement : Investir dans la jeunesse en est la clé de voute...

Développement : Investir dans la jeunesse en est la clé de voute !

Le développement du pays passe obligatoirement par l’épanouissement de ses jeunes.

La population malgache est jeune. Une jeunesse qui a du mal à trouver sa place dans la société, dans le développement du pays. 

Permettre un réel développement  dans la Grande Ile ne pourrait se faire sans une attention particulière à la jeunesse. En effet, la population malgache est majoritairement jeune. Ce qui devrait être un levier permettant d’atteindre ces buts, mais figure pour le pays comme l’un des grands handicaps. Car, au lieu de participer à l’essor économique et humain du pays, ces jeunes constituent des charges. Les raisons à cela sont nombreuses. Il y a le taux de chômage qui reste assez élevé chez les jeunes (13% selon le rapport ETVA-2013 du BIT) causé par l’inadéquation emploi-travail d’un côté. Le fort taux de natalité lié à un important taux de grossesses précoces et non désirées de l’autre. La table-ronde sur le thème « Population et développement » qui a eu lieu hier à l’hôtel Carlton tombe à point nommé. Projetant « d’investir dans la jeunesse pour la réalisation du Dividende démographique à Madagascar », l’évènement a réuni les acteurs clés du développement de la jeunesse. Entre autres, le ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’ambassade de la Grande-Bretagne, des représentants du Sénat et de l’assemblée nationale ainsi que ceux des organisations de la société civile.

Opportunités. « Tirer pleinement profit du Dividende démographique » requiert toutefois des actions coordonnées et interdépendantes se répartissant sur trois niveaux. Entre autres, la lutte pour la réduction de la mortalité maternelle et la prévention des grossesses précoces et non désirées. Il y a également la préparation de la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine sur le Dividende Démographique qui a été ratifié par le gouvernement malgache. Ce que le Premier ministre Mahafaly Olivier Rakotonandrasana a rappelé : « Madagascar est le cinquième pays à avoir ratifié ladite feuille de route ». Le dernier niveau concerne le recensement général de la population et de l’habitat. A cet effet, l’évènement consistait également à faire le suivi des engagements du gouvernement malgache par rapport au « Family Planning 2020 ». Un état des lieux important étant donné que dix femmes (dont trois sont des adolescentes) meurent par jour des causes de complication au cours de la grossesse ou de l’accouchement. Investir dans la jeunesse n’est pas l’affaire d’une seule entité et encore moins d’un seul acteur. Il est temps que tout un chacun prenne ses responsabilités dans cette lutte qu’est d’instaurer le développement, humain avant tout, à Madagascar.

José Belalahy

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici