- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicileFaits-DiversUn véhicule de location volé, le chauffeur agressé et ligoté

Un véhicule de location volé, le chauffeur agressé et ligoté

Disparu depuis le 25 juin suite à un braquage, un minibus de marque Mazda est actuellement à rechercher. Selon les informations émanant de la gendarmerie, le vol a été commis par cinq individus qui se sont comportés comme des chercheurs de voiture à louer. Ce 25 juin vers 10 heures, ils sont tombés sur un minibus de la ligne Imerintsiatosika-Antananarivo. Après avoir débattu avec le chauffeur qui n’est autre que le propriétaire du véhicule, ils ont imposé leur condition comme quoi, il faudra les récupérer au bureau du service des Domaines Alasora pour être transportés à Betsizaraina-Ambohimangakely afin de chercher leurs bagages. Ainsi le chauffeur a suivi à la lettre la consigne qui n’était qu’un piège. Une fois arrivé à Alasora, le chauffeur et son aide qui étaient attendus de pied ferme par les bandits, ont été pris dans le filet. Sans gène ni scrupule, ces derniers les ont tabassés et ligotés. Ils les ont alors amenés dans un endroit isolé puis ils les ont abandonnés sur le lieu pour s’emparer du minibus.

Heureusement, les victimes ont pu se libérer quelques minutes après. Leur première réaction est d’aller prendre un bus pour rejoindre Ambohimangakely, l’endroit indiqué par les bandits où ils devraient récupérer des bagages. Sur la route, ils ont repéré les deux des malfaiteurs dans le même bus qu’ils ont pris. Stupéfaits, ils ont appelé secours auprès des autres passagers pour que ces derniers interviennent, mais en vain. Ainsi, les deux bandits ont de nouveau pu déguerpir. Pire encore, les victimes auraient eu l’occasion d’alerter les forces de l’ordre à temps puisque le bus qui les transportait est passé devant la brigade de la gendarmerie d’Ambohimangakely. Mais ils ne sont descendus du bus qu’à plusieurs mètres de là après avoir interrogé quelqu’un. C’est pourquoi, la gendarmerie n’était informée de l’affaire qu’une heure plus tard. Ce qui a facilité la fuite des malfrats malgré l’alerte lancée à tous les postes et brigades de la Gendarmerie environnants.

T.M.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici