- Publicité -
jeudi 30 juin 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueTIM à Mahamasina : Manifestation maintenue contre vents et marées

TIM à Mahamasina : Manifestation maintenue contre vents et marées

Marc Ravalomanana n’entend pas faire marche arrière.

Par une lettre n°131-MID/PREF.POL/AG, en date du 30 juin 2017, le préfet de police d’Antananarivo, le Général de Brigade Ravelonarivo Angelo Christian, a autorisé l’organisation d’un « culte œcuménique » et d’une « manifestation festive » prévus se tenir au stade de Mahamasina le 08 juillet prochain dans le cadre de la célébration du 15e anniversaire du « Tiako I Madagasikara ». Dans cette lettre adressée au secrétaire général du TIM Donat Olivier Andriamahefamparany, le préfet de police d’Antananarivo souligne : « (…) J’ai l’honneur de vous faire connaître que je n’ai pas d’objection à votre demande d’autorisation d’organiser un culte œcuménique et une manifestation festive animés par divers artistes et chorales le samedi 08 juillet 2017, de 07h à 17h dans l’enceinte du stade de Mahamasina. Le responsable doit prendre les précautions nécessaires en vue de maintenir l’ordre et la sécurité durant la célébration. (…). » Trois jours après cette décision, la préfecture de police fait volte-face en annulant l’autorisation. L’OMC (Organe Mixte de Conception), dirigé par le préfet de police le Général Ravelonarivo Angelo Christian a tenu une conférence de presse (voir article par ailleurs) hier pour faire savoir ce « revirement ».

Préparatifs avancés. La décision d’annulation de la manifestation du TIM était tombée au moment où les préparatifs de ladite manifestation battent leur plein. Les organisateurs ont déjà passé des contrats avec divers artistes de renom comme Bodo, Stéphanie, Tence Mena, Kiaka, Rak Roots, Agrad Skaiz et Fou Hehy. Depuis quelques jours, les partisans de Marc Ravalomanana envahissent le stade de Mahamasina pour la répétition de Zumba et de diverses activités festives spécifiées dans la lettre d’autorisation de la Préfecture de police. La réaction du bureau politique du « Tiako I Madagasikara » n’a pas tardé. Hier même, le bureau politique de cette formation politique s’est réuni à Faravohitra. Il a été décidé au cours de cette réunion dirigée par le président national du parti Marc Ravalomanana que la manifestation du 08 juillet au stade de Mahamasina est maintenue contre vents et marées. Pour bon nombre d’observateurs, le « revirement » du préfet de police ne peut être expliqué que par la panique des dirigeants en place. Pour ces observateurs de la vie politique du pays, le HVM craint le succès d’une démonstration de force des partisans de l’ancien président Marc Ravalomanana.

« Deux poids, deux mesures ». Pour certains analystes politiques, il y a un « deux poids, deux mesures » flagrant. Car il y a à peine deux semaines, plus précisément les 16 et 17 juin dernier, le parti au pouvoir a organisé ses assises régionales à Toliara. Il y a eu des moments durant ces assises régionales où les militants du HVM ont envahi la rue de la Cité du Soleil alors que normalement, cela ne devait pas être autorisé. Les barons et les partisans du parti au pouvoir n’étaient pas pourtant inquiétés par les autorités administratives locales. Deux semaines après, le TIM, dans le cadre de la célébration de son 15e anniversaire, envisage de tenir une manifestation dans un endroit clos (stade de Mahamasina). A la grande surprise des observateurs, le préfet de police d’Antananarivo a annulé l’autorisation qu’il a déjà délivrée. A suivre.

R.Eugène

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici