- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéCODIS de 20 étudiants à Ankatso : Manifestation pour une « demande...

CODIS de 20 étudiants à Ankatso : Manifestation pour une « demande d’explication » hier

« Tsy ekena ny CODIS tsisy antony », le message lancé par les étudiants hier.

Pancartes en mains, des étudiants ont manifesté leur désaccord quant à un prochain passage en conseil de discipline de vingt autres étudiants.

« Nous voulons des explications claires et nettes sur les motifs de la mise en CODIS de nos amis et collègues ». C’est en partie ce que l’on pouvait lire sur les pancartes portées par des étudiants issus de l’université d’Antananarivo et de l’Ecole polytechnique de Vontovorona à Ankatso hier. De la cité Ankatso II jusqu’à l’esplanade, ils ont manifesté leur refus et le besoin d’explication quant aux motifs de cette décision. Car selon Manato, un étudiant sur les lieux, « les causes réelles de cette décision restent inconnues ». Celui-ci ajoute toutefois que « les motifs ne peuvent être liés aux manifestations précédentes demandant le versement des bourses d’études ni même les échauffourées durant lesquelles les étudiants ont jeté des pierres aux forces de l’ordre ». Une situation qui ne risquerait pas d’évoluer selon toujours les étudiants sur place si des mesures adéquates ne sont pas prises dans les brefs délais. « Les manifestations pourront s’amplifier si les responsables ne réagissent pas à temps » a lancé un autre étudiant.  Avant d’ajouter que ce qu’ils veulent ce sont des explications émanant des responsables sur pourquoi dix-sept étudiants d’Ankatso et trois de Vontovorona vont passer en conseil de discipline jeudi prochain.

Croua. Interviewé sur la situation, Samson Andriamihajaniaina, directeur du CROUA ou Centre Régional des Œuvres Universitaires d’Antananarivo, a fait savoir que le « jour du jugement » est fixé pour jeudi pour ces étudiants. Celui-ci d’ajouter que « c’étaient les responsables auprès de l’université qui ont demandé à ce que ledit centre donne les noms des étudiants perturbateurs auprès de l’université ». Car selon toujours les explications de ce responsable « certains d’entre eux provoquent des troubles auprès des fokontany. « Le cas récent des troubles causés par une bande d’étudiants de l’université dans le fokontany d’Antsahamamy est une illustration parfaite des délits effectués par les étudiants » a enchéri Samson Andriamihajaniaina. Il faut toutefois noter que le passage en conseil de discipline pourrait entraîner la suspension des diplômes des étudiants ou encore le renvoi de l’université.

José Belalahy

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici