- Publicité -
jeudi 1 décembre 2022
DomicilePolitiqueMgr Odon Arsène Razanakolona : Retour au pays après son Evasan à...

Mgr Odon Arsène Razanakolona : Retour au pays après son Evasan à Maurice

Le Mgr Razanakolona va présider une grande messe ce jour à Alakamisy Fenoarivo.

L’archevêque d’Antananarivo est rétabli d’une maladie qui est à l’origine de son évacuation sanitaire (Evasan) il y a cinq jours.

Les responsables au niveau de l’église catholique ont fait savoir fin juillet que l’archevêque d’Antananarivo, le Mgr Odon Arsène Razanakolona, faisait l’objet d’une évacuation sanitaire à l’île Maurice. Ces responsables ont par ailleurs affirmé que ce président du Conseil œcuménique des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) était victime d’une hypertension artérielle et qu’il était ainsi menacé d’un AVC (Accident Vasculaire Cérébrale). Quatre jours après, plus précisément hier, une communication venant de l’Eglise Catholique Romaine a permis de savoir que l’archevêque d’Antananarivo est déjà de retour au pays. Et la même communication indique que le Mgr Odon Arsène Razanakolona va présider ce jour une grande messe au « Kianja Masera » d’Alakamisy Fenoarivo. Une manière pour l’Eglise catholique de rassurer que l’archevêque va bien actuellement après son évacuation sanitaire. On a également appris que le Mgr Odon Arsène Razanakolona va présider durant cette grande messe la cérémonie d’ordination de prêtres catholiques.

FFKM. Avant le Mgr Odon Arsène Razanakolona, un autre dirigeant du FFKM, le pasteur Davida Rakotonirina, a fait aussi l’objet d’une évacuation sanitaire à l’étranger. Le président de l’Eglise luthérienne est actuellement rétabli de sa maladie. Il a été déjà aperçu à Ankaramalaza (Manakara) lors de la célébration du 76e anniversaire du « Tobylehibe FLM ». Contrairement à ce qui a été donc constaté ces derniers jours, les quatre chefs d’églises du FFKM sont actuellement au grand complet à Antananarivo. Force est cependant de reconnaître que les Odon Arsène Razanakolona (Ecar), Davida Rakotonirina (FLM), Irako Ammi Andriamahazosoa et Samoela Jaona Ranarivelo semblent être écartés de la mission de la réconciliation nationale qui leur a été confiée au lendemain de l’élection présidentielle de 2014. Cette lourde et sacrée mission va être menée par le Conseil du « Fampihavanana Malagasy » (CFM), un organe composé de 33 membres dont 22 « élus » et 11 désignés par le président  de la République. Quant à ces 22 membres « élus », ils seront connus avant le 20 août. Les neuf membres du Comité de sélection national se penchent actuellement sur les dossiers de candidature de plus de 500 candidats.

R. Eugène

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici