- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileVisionLe feuilleton du remaniement gouvernemental

Le feuilleton du remaniement gouvernemental

Le suspense est savamment entretenu. Y aura-t-il un remaniement ministériel ou non ? Les commentateurs se perdent en conjecture. Certains affirment qu’il est imminent,  d’autres qu’il n’en a jamais été question. Et pourtant, l’équipe gouvernementale en place depuis bientôt un an et demi est en train de s’essouffler et la situation de plus en plus critique traversée par le pays a besoin de véritables solutions. Le chef de l’Etat vers qui se tournent les députés de sa propre majorité reste désespérément silencieux.

Le feuilleton du remaniement gouvernemental

C’est un feuilleton qui commence à lasser. Celui du remaniement gouvernemental tient en haleine l’opinion depuis quelques mois et à force d’attendre qu’il ait lieu, le public en arrive à ironiser sur cette sorte d’inertie observée par le chef de l’Etat. Nul ne sait pourquoi il ne prend pas les décisions qui s’imposent. Les titulaires de postes ministériels semblent inamovibles  et n’ont pas l’intention de partir. Le président de la République paraît pourtant conscient de l’inefficacité de certains ministres, mais ne veut pas sévir. Il n’a pas cessé de répéter que ses priorités sont la lutte contre la corruption et l’insécurité ainsi que l’instauration de  la bonne gouvernance    , mais pour la population, il ne s’agit que de mots. Elle fait preuve de patience envers ceux qui ont failli. Elle préfère leur demander de démissionner, mais jusqu’à présent, cela n’a eu aucun effet. Les députés dits « pro régime » ont avant-hier lancé un appel solennel au chef de l’Etat. Hier, un membre de cette majorité a réitéré ses critiques contre certains membres du gouvernement.  La réponse à ces interpellations aurait pu être connue hier, si le conseil des ministres s’était tenu, mais il a été reporté sine die. Nous allons donc voir ce qui va se passer aujourd’hui. Le suspense qui a duré longtemps, va-t-il prendre fin ? Le président de la République est maître de ses décisions, mais l’opinion va finir par s’impatienter.

Patrice RABE

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici